CAMEROUN :: UNE AFFAIRE DE 500 000 À LA BRIGADE MOBILE DES DOUANES DE NGAOUNDÉRÉ EMBARRASSE LA DGD

La vidéo dure environ 7 minutes. On y voit deux hommes, dont l’un, visiblement démarcheur, retirer de l’argent dans un distributeur automatique de billets. Dans la voiture, une Lexus (immatriculée SO 911 AI), l’attend un troisième homme, présenté comme étant un agent de la Brigade mobile des Douanes de Ngaoundéré.

Une fois les deux retraits de 300 000 et 100 000 FCFA effectués, les trois hommes se retrouvent dans la voiture. La première offre de 400 000 ne semble pas arranger l’agent de la Brigade mobile. Il décide d’appeler « le CB (Commandant de la Brigade Ndlr.) ».

Au téléphone, l’agent de la Brigade Mobile propose d’appeler un certain Baboulé. Puis fait le compte rendu au propriétaire du véhicule. « Il dit qu’en principe tu devais lui donner 500 000 », lance-t-il au démarcheur. Montant que ce dernier s’empresse de compléter. Non sans conclure : « les bons comptes font de bons amis ».

L’agent de la Brigade Mobile continue : « j’attends seulement ma clientèle pour ma voiture ». Et le démarcheur de lui répondre : « la voiture est déjà prise. Moi-même j’ai mon jus dedans ».

En lui remettant la carte grise, l’agent de la Brigade mobile le rassure : « on est en train d’appeler le gars qui est en route. On va lui dire…Quand tu vas arriver, tu vas seulement passer ». Puis, il sort et ferme la portière.

A la Direction générale des Douanes (DGD), cette vidéo embarrasse. Le véhicule en question est-il issu de la contrebande ? S’agit-il d’un véhicule saisi, puis ressorti du circuit par des agents véreux ? S’agit-il du véhicule d’un agent des Douanes vendu par personne interposée ? Rien ne permet, pour l’instant de le dire.

Contacté ce vendredi matin par bougna.net Fongod Edwin Nuvaga, le Directeur général des Douanes se montre prudent sur cette vidéo. « J’ai demandé au chef de secteur de mener une enquête très rapidement ce matin. Si c’est vrai je vais envoyer une mission d’enquête ce week-end», déclare-t-il à bougna.net. Avant d’ajouter qu’« On fera le point rapidement ».

Cette vidéo est un véritable brûlot pour la Direction générale des Douanes. Elle survient au moment où l’administration dirigée par Fongod Edwin Nuvaga déploie toutes ses forces pour combattre la contrebande et la corruption. A travers les équipes de la Brigade mobile et celles de l’opération Halte au commerce illicite (Halcomi III).

Depuis le début de l’année 2019, une cinquantaine de véhicules ont été saisis dans le cadre de l’opération Halcomi III. Les dernières saisines ont été effectuées au cours de la semaine allant du 10 au 17 mars 2019. Les équipes de la DGD avaient réussi à mettre la main sur deux fourgonnettes et 12 véhicules entrés en contrebande.

Elle montre également la difficulté pour la Douane camerounaise d’assainir le marché de la contrebande dans le Secteur Douanes du Nord. Un secteur considéré comme le champion national de la contrebande. Pour rappel, en 2018, plus d’une centaine de véhicules ont été saisis dans cette seule région.