Cameroun : Un homme se donne la mort par pendaison à Ambam à cause d’un salaire impayé

Un veilleur de nuit dans une fabrique de parpaings s’est donné la mort le 25 juin 2016, las d’entendre la paye de son salaire.

Zéphyrin Etoga Awono fait parler depuis quelques jours dans la localité d’Ambam, frontalière avec le Gabon dans la Région du Sud-Cameroun. Le jeune homme de 23 ans a décidé de se donner la mort par pendaison le 25 juin 2016, alors qu’il se trouvait dans la fabrique de parpaings située derrière la Mairie, où il était employé en tant que veilleur de nuit.

Selon La Nouvelle Expression (LNE) du 1er juillet, ce dernier a expliqué les mobiles de son acte dans une lettre qu’il a pris le soin de rédiger avant sa mort. Ladite correspondance a été retrouvée par un autre veilleur de nuit, en service dans la même fabrique. Des informations tirées de la lettre révèlent que Zéphyrin Etoga Awono a décidé de mettre un terme à ses jours à cause de son salaire impayé.

«Selon le veilleur de nuit  dont le témoignage est poignant, son  collègue a été retrouvé suspendu au bout d’une corde de fortune, le samedi matin  25 juin 2016,  à la stupeur de tous. Pour lui,  vendredi autour de minuit, il était venu le voir à la fabrique des parpaings où tous deux travaillaient. Ensemble, ils ont parlé de leur arriéré de salaire  que  le patron ne veut pas  payer», écrit LNE. Le collègue de défunt raconte: «Je ne savais pas qu’il avait déjà son plan, celui de se suicider pour ce  problème de salaire impayé. Toutefois, il m’a dit: «Je vais faire au patron ce qu’il n’oubliera pas de sitôt», c’est sur ces propos qu’il m’a quitté ».

Le lendemain, il est retrouvé suspendu au bout d’une corde, elle-même attachée à une latte située dans un hangar de la fabrique. Les proches Zéphyrin Etoga Awono affirment qu’il avait déjà effectué des démarches auprès de la police et de la gendarmerie afin d’obtenir son salaire, sans succès.