Cameroun – Tribunal Criminel Spécial: 540 millions de FCFA détournés à la Chambre d’Agriculture

Le 4 juillet dernier Ndigishe Emmanuel le mis en cause de cette affaire a été entendu par les juges du Tribunal.

Ndigishe Emmanuel le responsable du projet Nosayo de la Chambre d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage et des Forêts du Cameroun (CAPEF) était devant les juges du Tribunal Criminel Spécial (TCS), le 4 juillet dernier. 539 millions 358 mille 035 Francs CFA le montant éventuellement détourné à la CAPEF qui a conduit celui-ci à l’instance. On lui reproche exactement en coaction avec Bitjocka Olivier, le responsable financier du projet en fuite d’avoir perpétué les pratiques de leur prédécesseur qui avait entraîné un déficit de plus d’un milliard de FCFA.

Le Quotidien Emergence édition du 9 juillet 2016 rapporte que «or selon le parquet, il s’agissait plutôt de corriger les erreurs commises par l’ancien patron du projet. Au lieu qu’il en soit ainsi, Emmanuel Ndigishe qui a trouvé M. Bitjocka n’a fait que perpétuer un système qui avait fait faillite». Aussi fait savoir le journal selon Jean Claude Taghim qui requérait à charge le comité de pilotage du projet Nosayo n’avait pas encore accordé de lignes de crédits que M. Ndigishe Emmanuel avait déjà passé un certain nombre de marchés. Ce qui est contraire aux dispositions légales.

Le Ministère Public a d’ailleurs expliqué que c’est «à cause des lettres de commandes et des bons de commandes figurant dans le dossier N° 027/RG-TCS/2014, et contrairement aux dispositions du code des marchés publics, qu’ont été requalifiés les faits de tentative de détournement de deniers publics en détournement».

Le mis en cause qui est en détention provisoire depuis le 24 juillet 2015 dit ne pas se reconnaître dans les faits qui lui sont reprochés. Il prétend bien au contraire avoir construit une salle des conférences sans budget au bénéfice de laChambre d’Agriculture. La suite de l’affaire au Tribunal a été remise au 19 juillet prochain.