Cameroun – Télécommunication. CAMTEL : Les confidences de Biyiti à Minette Libom Li Likeng

La ministre des Postes et Télécommunications a entrepris une série de visites de prise de contact au sein des structures placées sous sa tutelle. Minette Libom Li Likeng a commencé son périple par la Camtel, elle a donné des instructions fermes. David Nkotto Emane est aux abois.
Où va l’argent de Camtel ?
Pourquoi celle qui hier prêtait main forte au trésor public devient subitement débitrice invétérée des institutions bancaires internationales et nationales ? Quel est le niveau de production de la Cameroon Télécommunications dans le tissu économique? Autant de questions embarrassantes que le directeur général de cette entreprise parapublique devrait répondre. Au sujet de la position de Madame Minette Libom Li Likeng vis-à-vis de la Camtel, certains pourraient évoquer une chasse aux sorcières ou une vengeance du Minpostel en faveur de son frère Jean Pierre Biyiti Bi Essam, tous ressortissants de la Mvila. Constat fait, l’ancien ministre des Postes avait adressé les mêmes plaintes contre l’opérateur historique entre 2009 et 2015. Madame Minette revient dans le même sillage pour rappeler le directeur général Nkotto Emane et ses collaborateurs à l’ordre.

En tout cas, les dispositions du gouvernement vis-à-vis de cette société dépendent de la façon dont le régime de Yaoundé a orienté la gestion de l’ancien Intelcam depuis le départ d’Emmanuel Nguiamba Nloutsiri en Février 2005. D’autres sources bien introduites révèlent que Camtel a participé aux opérations financières dans la libération des otages occidentaux enlevés par Boko Haram entre 2013 et 2014. Ce qui laisse croire que Nkotto Emane serait assis à la droite du prince comme Jésus à la droite de Dieu. Mais l’ancien Minpostel, Biyiti Bi Essam, originaire de la Mvila, tout comme Minette Libom Li Likeng, aurait signifié à son successeur la gestion catastrophique de David Nkotto Emane. C’est ce que Madame la ministre serait en train de confirmer aujourd’hui.

Les projets non réalisés

D’un montant estimé à plus de 150 milliards de Fcfa, la pléiade des projets lancés par Camtel en termes d’innovations du secteur des télécommunications devrait être l’objet d’un boom économique au Cameroun. Camtel reste une société de production qui devrait soutenir l’Etat financièrement et créer les emplois. Pourquoi perdre subitement cette bonne habitude alors des moyens ont été mis en jeu pour le prestige de cette entreprise ? Quelles ordonnances proposera le nouveau ministre pour opérer un miracle ?

Doit-on procéder urgemment à un toilettage, Minette Libom Li Likeng sera-t-elle à mesure de faire partir Nkotto Emane ? Au sujet des salaires à problème perçus par le personnel de l’entreprise, il faut reconnaître que les opérations financières dans le versement de la rémunération mensuelle au sein de cette entreprise sont un véritable casse – tête. Tout cela est dû au fait que la société n’est pas assise financièrement auprès de ses créanciers. C’est toujours l’intervention de l’Etat qui décante ses situations économiques gênantes. On attend le bilan de production des projets lancés par Camtel.