Cameroun – Suicide ou Noyade: Un fils de Tankou Philippe meurt brutalement

En séjour au Cameroun samedi en compagnie d’un partenaire Marocain, Tankou Jean Paul ne rentrera plus à Paris où il vivait.

Le lieu de plaisance de Petpenoun a été son suaire. Pour le moment, il est vraiment difficile de comprendre ce qu’il s’est réellement passé. 237online.com Tout au plus, la mort du fils de Philippe Tankou a été confirmée. Venu au Cameroun passer un Week-end avec son partenaire d’affaire du nom de Moumar, Tankou Jean Paul âgé de 50 ans environ est mort par noyade à Kouoptamo dans un lieu de divertissement à Petpenoun appartenant à Monsieur Vachet. Selon certaines sources et indiscrétions, il sera difficile de dire les circonstances de ce drame. Car arrivée avec enthousiaste dans cette retrouvaille entre les amis, le compte à rebours sera cette balade par pirogue où il lui avait été demandé de porter un gilet de sauvetage. Après un premier tour dans le Lac jumelé de Kouoptamo, il est revenu à la berge, puis il a décidé de faire un second voyage sans son gilet. Après une vive dispute avec ses amis, il consentira à remettre son gilet. C’est au moment de rentrer que le drame se produira. Son partenaire sautera de la pirogue pour nager à l’aire libre à quelques mètres de la berge, c’est alors que le fils de Tankou enlèvera son gilet pour le suivre. C’est plus tard qu’on se rendra compte qu’il avait coulé au fond de l’eau. Malgré les secours et les efforts fournis par le boss des lieus Vincent Vachet qui est un bon nageur Tankou n’a pas eu la vie sauve. Informé, les forces de maintien de l’ordre ont ouvert une enquête afin de repartir les responsabilités. Architecte de son état, il venait d’acheter une entreprise des travaux publics. Une source indique qu’il avait tenté de se donné la mort à Kribi, mais a été sauvé grâce à la collaboration des amis qui étaient sur les lieux. Il laisse une veuve et trois enfants, le corps a été aussitôt remis à la famille et se trouve dans une morgue de la place à l’heure où nous allions sous presse. Un drame donc de plus dans cette grande famille Tankou. Après le décès de Denis Tankou, il y a de cela quelques années et du père Philippe Tankou, voici un autre qui vient d’avaler son acte de naissance.