Cameroun – Religion: Les Imams et les dignitaires musulmans s’engagent à être des ambassadeurs d’un islam de paix

La propagande de Boko Haram a laissé croire aux populations du Nord que l’islam est une religion radicale.

L’antenne régionale du Conseil des Imams et Dignitaires Musulmans du Cameroun (CIDIMUC) est déjà opérationnelle. Le bureau régional pour le Nord a été installé lundi 3 octobre 2016 par le coordonnateur général du CIDIMUC, Dr Moussa Oumarou.

En les installant dans leurs fonctions, le coordonnateur général les a exhortés à être non seulement des ambassadeurs de la paix, mais aussi des ambassadeurs d’un islam de paix, d’un islam de tolérance et de cohabitation pacifique avec les fidèles des autres religions. Le docteur Moussa Oumarou a également recommandé aux Imams et dignitaires musulmans de la Région du Nord d’être vigilants et d’éviter toutes formes d’instrumentalisation de l’islam qui pourrait être la source de conflits.

La mise en place de cet organe dans le Nord coïncide avec la radicalisation constatée dans les prêches dans certaines mosquées de la place. Le Lamido de Garoua, guide spirituel et dépositaire des valeurs culturelles dans la localité, avait alors instruit aux imams d’écarter tous les prédicateurs qui avaient un langage loin de la voie de la paix et de la tolérance.

Le CIDIMUC qui met en mission ce jour des ambassadeurs de la paix au sein de la communauté musulmane a pour objectif d’œuvrer pour la paix, travailler pour le développement de la communauté et œuvrer pour l’amélioration de la condition de vie académique et matérielle des Imams au Cameroun.

Il organise des conférences et  des prières pour la paix et la stabilité au Cameroun. Le conseil vient de lancer à l’intention des Imams de la Région du Nord, une formation aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).