Cameroun – Présidentielle Américaine: L’homme politique camerounais Jean De Dieu Momo apporte son soutien à Donald Trump

Le leader du Parti des démocrates pour le développement du Cameroun (Paddec) croit que l’élection de Trump serait «le moindre mal» pour l’Afrique.

«Pourquoi je soutiens Donald Trump». C’est le titre d’un post que Me Jean De Dieu Momo a publié sur un de ses comptes Facebook le mercredi 28 septembre 2016 en début de soirée. Le leader du parti politique Paddec (Parti des démocrates pour le développement du Cameroun) opine que le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine de novembre prochain est un candidat bien spécial. «Ce n’est pas parce qu’on n’a pas été membre du Gouvernement qu’on ne peut pas bien gouverner. Trump est un type spontané et sans calcul mesquin. Il est bon pour l’équilibre géopolitique mondial», argue-t-il d’entrée de jeu.

S’il affirme que Trump ne laissera plus passer les dérives policières envers les Noirs «de peur d’être traité de raciste», Me Momo croit que l’homme d’affaires ne semble pas préoccupé par la politique extérieure des USA et va par conséquent se concentrer à relever le niveau de vie des Américains au lieu de «conquérir l’Afrique». Le politicien camerounais croit que l’élection de Trump serait «le moindre mal» pour l’Afrique. Car, rappelle-t-il, «si Bush a tué Sadam Hussein en Irak, le couple Obama-Clinton a tué Kadhafi en Afrique. Ils se sont impliqués dans l’enlèvement de Laurent Gbagbo, Président de la Côte d’Ivoire, bombardé dans sa résidence et capturé comme ils disent pour aller le mettre dans la prison de la CPI. Et donc, Hillary va continuer sa politique contre nos intérêts africains», craint le juriste.

Il déclare que WikiLeaks a révélé l’implication de l’épouse de l’ancien Président Bill Clinton dans les complots contre l’Afrique. Et qu’à cause d’elle, l’Afrique n’a pas pu avoir le satellite de Kadhafi, ni sa banque africaine, ni son fonds monétaire. «Bref, elle est un danger pour nos intérêts africains. Sous réserve que je sois convaincu du contraire, voilà ma position pour le moment à mi-parcours de la campagne», ajoute Jean De Dieu Momo.

«J’ai soutenu par le passé Bill Clinton et Barack Obama. Jusqu’à une date récente, je soutenais instinctivement Hillary Clinton pour son amitié avec les nôtres comme Henriette Ekwe ou Me Alice Nkom. Mais l’émotion a fait place à la raison et je dois en homme d’État penser avant tout à l’intérêt sous régional d’Afrique en général et à celui du Cameroun en particulier», conclut Me Momo.