Cameroun : Pour une histoire d’argent, le journaliste Boris Bertolt et l’éditeur Haman Mana à couteaux tirés

Le journaliste Boris Bertolt, auteur de l’ouvrage « L’avion du Président, Enquête sur un scandale d’Etat »

 

L’affaire fait des vagues sur les réseaux sociaux. Le journaliste déclare qu’il ne lâchera pas un seul bout s’il n’obtient pas justice.  L’ouvrage « L’avion du Président, Enquête sur un scandale d’Etat » publié aux éditions du Schabel à Yaoundé au centre du conflit entre l’auteur et l’éditeur.

« Vraiment, j’apprends partout que tu dis que tu ne me paies rien. En fait, je ne suis rien et ne vaut rien mais tu n’as rien compris du sens de ma démarche. Tu m’as bloqué sur facebook après un échange vif pendant 48 heures où je te réclamais mes droits d’auteur. C’est la première fois que j’apprenne qu’un éditeur bloque un auteur parce qu’ils débattent sur les droits d’auteur. C’est terrible …J’ai personnellement demandé à des aînés d’engager des discussions et initier une médiation pour te ramener à la raison.  Au contraire tu m’as à nouveau insulté et méprisé après avoir bénéficié de près de 1500 jours de travail. Sache donc ceci: il n’y a pas de plan B. Il y a un plan A mon argent que je te réclame. Et c’est le fruit de mon travail » écris le journaliste Boris Bertold, ancien Collaborateur d’Haman Mana, le Directeur de Publication du quotidien privé Le Jour, mais surtout patron des éditions du Schabel où le journaliste a fait paraitre son ouvrage.

«  Ceux qui aiment Haman dites lui de me donner ce qui me revient ou payez à sa place » prévient le journaliste sur sa page facebook. « Je travaille avec quelqu’un sur la base de la confiance. Je donne tout ce que j’ai pour que notre projet aboutisse. La personne s’enrichit et s’en vante dans tout Yaoundé. Lorsqu’il faille me payer, respecter mon labeur, reconnaître mon travail, on m’insulte, on me méprise et on me rappelle qu’il est un modèle » s’indigne l’auteur de l’ouvrage qui est le résultat d’une enquête sur le processus d’acquisition de l’avion du président Paul Biya, communément appelé « affaire BBJII ou BBJII ». Une histoire qui a conduit en prison des hautes personnalités du pays. L’affaire fait grand bruit dans le monde de la presse à Yaoundé. Avec l’espoir que l’auteur et l’éditeur trouveront un arrangement et fumeront le calumet de la paix.