Cameroun: Paul Biya remercié par les élus locaux et les autorités traditionnelles de Bangangté

La maire Célestine Ketcha Courtès a convoqué, le 19 septembre, une session extraordinaire, suite à la signature des décrets présidentiels portant fixation des salaires, indemnités et autres avantages des… maires et leurs adjoints.

En prélude à la marche suivie d’une motion de soutien des maires du Cameroun au président Paul Biya, au Palais des congrès à Yaoundé le 22 septembre, les conseillers municipaux de la commune de Bangangté se sont réunis autour de leurs maires Célestine Ketcha Courtès, samedi dernier. En effet, pour marquer sa reconnaissance à l’endroit de son président et par ailleurs président du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le conseil monocolore de la commune de Bangangté, élargi aux chefs traditionnels, a tenu une session extraordinaire, samedi dernier. En présence des autorités administratives et des forces de maintien de l’ordre de la localité, les conseillers municipaux de la commune de Bangangté ont, à travers un exposé explicatif des décrets 405 et 406 du 16 septembre 2015, partagé la compréhension de ces textes de loi entre eux et avec leurs administrés. Question de se les approprier et surtout apprécier la portée de l’acte de gouvernance du chef de l’État. Et comme un seul homme, les élus locaux et les autorités traditionnelles ont renouvelé leur engagement à accompagner le chef de l’État dans la matérialisation de sa Vision d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.

«Ces décrets qui nous donnent des moyens nouveaux pour agir, pour remplir les missions pour lesquelles nous avons été élus, sont aussi un message fort que le chef de l’État nous adresse. Il nous invite à plus de responsabilité, de gouvernance pour conduire notre pays vers son Émergence», a énoncé Célestine Ketcha Courtès, présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, section du Cameroun (Refela-Cam). Joint au téléphone, Robert Nyangang, 2è adjoint au maire exprime sa satisfaction : «Les décrets du président de la République nous mettent du baume au cœur. Maintenant, nous avons quelque chose de plus motivant et des avantages qui vont dorénavant nous permettre de nous déplacer avec moins de difficultés…».
Des élus locaux au pas de la gouvernance locale. «Je vous demande pour les jours à venir de passer à la vitesse supérieure, de vous impliquer et d’impliquer nos citoyens, dans cette gouvernance participative vers cette décentralisation de proximité que nous donne S.E le président Paul Biya, comme formidable outil de progrès et de bonheur pour tous les citoyens de notre magnifique Commune et de notre Pays», a renchéri Mme Courtès. La fin de ce conclave a été sanctionnée par la signature d’une motion de remerciements, de reconnaissance et d’engagement des conseillers municipaux, des chefs traditionnels et des forces vives présents, adressée à Paul Biya, président de la République et chef de l’État.