Cameroun : Nouvelle victoire de l’armée sur Boko Haram

Des sources militaires ont annoncé que des corps appartenant à la secte obscurantiste Boko Haram ont été retrouvés après une attaque survenue dans la nuit de samedi 5 à dimanche 6 septembre à Balgaram, localité de la région camerounaise de l’Extrême-Nord proche de la frontière avec le Nigéria.

L’attaque a eu lieu dimanche matin aux environs de 3h00 (2h00 GMT), rapportent ces sources. A noter qu’elle survient au lendemain de la prise de fonctions vendredi 4 septembre à Maroua, la principale ville de l’Extrême- Nord, du commandant du premier secteur de la Force multinationale mixte de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT) pour la lutte contre Boko Haram, le général Bouba Dobékréo, dans un contexte par ailleurs alourdi par deux attentats-suicides survenus dimanche matin à Kolofata, dans la même région.

Les assaillants à dos de cheval et dont le nombre reste inconnu n’ont pas eu la possibilité de prendre le contrôle de la localité et de commettre des tueries, une prompte réaction des unités de l’armée camerounaise, disposées dans la zone ayant permis de les mettre en déroute. Ces sources ont précisé : «Il y a eu beaucoup de pertes dans le camp ennemi. La plupart des corps ont été récupérés par les assaillants, mais trois cadavres ont été retrouvés sur place. Peut-être que d’autres seront aussi découverts, car, nous poursuivons le ratissage de la zone». Les communications avec Balgaram n’ont pas été évidentes dans les premières heures de la journée, les réseaux étant apparus inaccessibles, ont indiqué des témoins.