Cameroun – Mémorandum du Mfoundi: L’intégralité du compte rendu de la réunion des autorités traditionnelles et élites du Mfoundi

Le document dressé au terme de la réunion du mardi 18 octobre 2016 parvenu à notre rédaction.

Compte rendu de la réunion des autorités traditionnelles, des patriarches, des chefs de famille, des élites, des filles et fils des quarante-quatre (44) familles originaires du Département du Mfoundi.

À la suite des allégations démagogiques et des propos diffamatoires, voire infamants, portés par des individus aux intérêts inavoués et non mandatés par les quarante-quatre (44) familles du Mfoundi pour s’exprimer en leur nom, les autorités traditionnelles, des patriarches, des chefs de famille, des élites, des filles et fils des quarante-quatre (44) familles originaires du Département du Mfoundi se sont réunis le mardi 18 octobre 2016, à 11 heures, au cercle municipal de l’Hôtel de Ville de Yaoundé, pour débattre de cette importante question, de nature à semer la confusion dans les esprits, à jeter le discrédit sur les communautés autochtones de Yaoundé et altérer leur image.

Au cours des échanges fraternels et empreints de cordialité et de franchise qui ont caractérisé leur rencontre, les participants ont marqué leur appréciation sur l’action du Chef de l’État au niveau national et international, d’une part, et à l’endroit des fils et filles du Département du Mfoundi, d’autre part.

Dans cette optique, les participants se sont accordé unanimement sur le fait que la devise «Paix, Travail, Patrie» du Cameroun constitue un gage de préservation et de consolidation des idéaux de paix, de cohésion sociale, d’harmonie, de développement et de patriotisme que le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, défend avec constance depuis son accession à la Magistrature suprême.

La même unanimité a été partagée par l’ensemble des participants pour relever que le Chef de l’État, soutenu par son peuple, œuvre sans relâche pour préserver et consolider l’Unité Nationale et l’intégralité territoriale du Cameroun face aux menaces de toutes sortes.

Dans cette perspective, ils ont également marqué leur appréciation sur les mesures opportunes et empreintes de sagesse prises par le Chef de l’État afin que le Cameroun soit et demeure un havre de paix et de stabilité.

À cet effet, ils ont salué tous les efforts accomplis par le Président de la République en vue de la promotion d’une politique de paix, de dialogue, de concorde et de tolérance avec tous les peuples et toutes les nations.

Par ailleurs, ils ont souligné son engagement irréversible dans la lutte contre la pauvreté, la corruption et tous les fléaux susceptibles de constituer un obstacle à la marche inexorable du Cameroun vers la modernité et l’émergence.

Ainsi, les participants ont salué les efforts inlassables du Chef de l’État, sur les plans économique et social, pour faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035, à travers un ambitieux programme d’investissement dans les projets structurants et des décisions déterminantes et opportunes la marche de l’économie nationale dans une conjoncture mondiale difficile.

Dans cette perspective, ils ont loué la détermination inébranlable du Chef de l’État à garantir et à concrétiser le principe de l’égalité des chances et des opportunités à toutes les Camerounaises et tous les Camerounais, sous le prisme des valeurs de justice sociale.

S’agissant tout particulièrement du Département du Mfoundi, siège des institutions de la République, les quarante-quatre (44) familles originaires ont reconnu la sollicitude constante du Chef de l’État depuis son accession à la Magistrature Suprême à l’endroit de ses valeureux fils et filles, laquelle se traduit, entre autres, par leur nomination à de hautes et importantes fonctions politiques, administratives, diplomatiques et militaires telles que celle de Vice-Premier Ministre, Ministre d’État, Ministre dans les Départements ministériels majeurs (Défense, Administration Territoriale, Économie, Travaux Publics, Santé Publique, PME, Affaires Sociales), Directeurs Généraux d’entreprises publiques, Ambassadeurs, etc.

Reprenant à leur compte l’affirmation faite par  le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, lors de sa visite historique dans le Centre, à savoir: «Tant que Yaoundé respire, le Cameroun vit», les autorités traditionnelles, des patriarches, des chefs de famille, des élites, des filles et fils des quarante-quatre (44) familles natives de Yaoundé ont réaffirmé, afin que nul n’en ignore, que le Département du Mfoundi est et demeure une terre de fidélité aux institutions de la République et à l’homme qui les incarne, mais également une terre d’accueil et d’hospitalité pour tous les peuples.

Au terme de leurs échanges, les participants ont décidé à l’unanimité de:

Condamner radicalement toutes les manœuvres de déstabilisation, d’exclusion et de division susceptibles de remettre en cause l’hospitalité, l’esprit d’ouverture, la volonté de vivre ensemble et la tolérance qui caractérisent les natifs du Mfoundi et leur adhésion totale aux idéaux de paix et d’Unité Nationale, prônés par le Président de la République;

Rejeter tout acte visant à remettre en cause la relation harmonieuse, voire fusionnelle, que les familles originaires du Mfoundi entretiennent depuis de longues années avec le Président de la République;

Réaffirmer leur soutien inconditionnel, sans réserve et sans équivoque à Son Excellence Paul Biya, Président de la République, Chef de l’État, Chef des Armées.

Pour conclure, les Autorités Traditionnelles, des Patriarches, des Chefs de famille, des Elites, des Filles et Fils des quarante-quatre (44) familles originaires du Mfoundi ont imploré le Dieu Tout-puissant de continuer à accorder au Président de la République, Son Excellence Paul Biya, la santé, la sagesse et la longévité nécessaires pour consolider l’Unité Nationale et parachever le processus de démocratisation, du redressement et du développement économique, et la transformation du Cameroun en une Nation prospère.

Fait à Yaoundé, le 18 octobre 2016