Cameroun – Littoral: Une mission de contrôle du ministère des Finances décèle l’existence des personnels fictifs à la commune de Douala III

Elle a détecté de nombreuses irrégularités sur la situation administrative et salariale de nature à plomber l’activité de la commune.

Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances a récemment instruit une mission au contrôle de la situation administrative et salariale des personnels de la commune d’arrondissement de Douala III. A la suite de l’exploitation des dossiers physiques des personnels et d’une série d’entretien avec eux, il a été décélé au sein de municipalité l’existance d’un personnel fictif.
« La mission a recensé 231 personnes sur les 234 émargeant dans le livre de paie de la commune de Douala III. Il apparaît dès lors un personnel fictif évalué à 33 individus », explique le chef de mission.

D’après lui,  cette découverte relève l’existence d’un organigramme sans plan d’organisation des effectifs. Cette observation entraine plusieurs  conséquences parmi lesquelles des récrutements non adaptés au réel besoin de la municipalité, des recrutements des personnels dont les profils ne correspondent pas aux exigences des postes à pourvoir ; l’absence de formation professionnelle de certains professionnels; la non présentation des originaux des diplômes par certains employés ; l’absence de visas administratif et financier sur certaines décisions de recrutement et contrat de travail, entre autres.

Par ailleurs, la mission déplore le paiement indu de l’indemnité de non logementt aux personnels décisionnaires pour une incidence financière mensuelle de plus de 5 millions FCFA, peut-on lire dans le quotidien Le Messager du mercredi 19 juillet 2017. A cela s’ajoute la perception d’une indemnité de transport d’une valeur mensuelle de 50 000 FCFA par le sécrétaire général, qui possède pourtant déjà un véhicule de fonction, pour ne citer que ces cas-là.

Au finish, tous ces constats sont de nature à plomber l’activité  de la commune, foulant aux pieds les efforts du gouvernement dans le processus de décentralisation et l’atteinte des objectifs et missions assignées aux collectivités territoriales décentralisées.
Pour sa part, interrogé sur la question, le maire de la commune de Douala III affirme tout simplement attendre sereinement le rapport définitif, souligne le quotidien.