Cameroun – Ligue 1. Aigle-Bamboutos : Le choc des frères ennemis

L’un des grands derbys de l’ouest qui opposera Aigle de la Menoua à Bamboutos de Mbouda cristallisera toutesles attentions mercredi prochain à l’occasion de la 10e journée.

 

Statistiquement, Aigle de la Ménoua reste sur une lancée positive contre les Mangwa Boys avec 4 victoires contre 2 défaites et 2 matches nuls.

Les regards seront sans doute tourner vers la région de l’Ouest le mercredi 19 avril 2017 à l’occasion de la 10ème journée du championnat de Ligue 1. A l’affiche, le derby western entre l’Aigle royal de la Menoua et Bamboutos fc de Mbouda fait déjà l’objet des débats dans les différents QG. En effet, l’équipe de Dschang sort d’une expédition plutôt encourageante du côté de Garoua où elle a contraint Coton sport  au partage des points (1-1) alors que Bamboutos fc mettait en lambeaux Unisport du Haut Nkam dans son propre stade de Ngeunack (2-1). Si l’équipe de Mbouda remporte régulièrement ses derbys régionaux, Aigle reste son bourreau historique. Sur les 8 derniers matchs opposants les deux protagonistes, Aigle Royal de la Menoua reste sur 4 victoires, 2 matchs nuls et 2 défaites contre Bamboutos de Mbouda. La saison dernière, Aigle avait battu les bleu-rouge de Mbouda en aller et retour devant le « Milliard de supporters » médusés.

Henry Orock de retour à la maison

Si les effectifs ont connu des chamboulements lors du mercato, un homme sera de retour dans une ville qui ne cesse de l’aduler pour son talent.  Henry Orock, connait très bien les deux équipes. L’actuel capitaine de Bamboutos fc de Mbouda avait donné la victoire il y a un an à Aigle. Il avait inscrit alors l’unique but de la rencontre à la 72ème minute désillusionnant de ce fait les supporters de Bamboutos venus soutenir leur équipe. Aujourd’hui « l’homme fort du côté de Mbouda,»  sera mis en œuvre mercredi pour bloquer les velléités offensives d’Alim Moundi et ses coéquipiers. Henry Orock dit  « Nkoulou » est un élément à surveiller de très près selon les supporters d’El pacha.