Cameroun : les journalistes cités dans l’affaire Me Harissou déclarés non coupables

Félix Cyriaque Ebolé Bola, Rodrigue Tonguè et Baba Wamé ne font désormais plus l’objet de poursuites pour « complicité de tentative d’outrage au président de la République ». Le verdict a été prononcé ce lundi 30 octobre.

Le Tribunal militaire de Yaoundé s’est prononcé sur les accusations de « complicité de tentative d’outrage au président de la République » portées contre trois journalistes camerounais. Cités dans l’affaire Me Harissou- l’ancien notaire de Marafa Hamidou Yaya-, Félix Cyriaque Ebolé Bola, Rodrigue Tonguè et Baba Wamé ont été déclarés non-coupables lors de l’audience de ce lundi 30 octobre.

Les journalistes étaient poursuivis depuis 2014. La justice reprochait à Baba Wamé d’avoir fourni des documents sensibles à Félix Cyriaque Ebolé Bola du quotidien Mutations et à Rodrigue Tonguè, alors journaliste au quotidien Le Messager. Les autorités judiciaires les avaient inculpés pour « non-dénonciation », blâmant le fait qu’ils n’aient pas averti les autorités militaires, administratives ou judiciaires de toute activité de nature à nuire à la défense nationale et sans doute révélée par les documents en leur possession.

Lors de l’audience du 09 octobre dernier, le chef d’accusation porté contre Félix Cyriaque Ebolé Bola, Rodrigue Tonguè et Baba Wamé avait été requalifié. Les journalistes devaient désormais répondre des faits de « complicité de tentative d’outrage au président de la République ».

Les principaux accusés dans cette affaire, à savoir Me Harissou et Aboubakar Sidiki, continueraient d’attendre le verdict du tribunal. L’audience aurait été suspendue et devrait reprendre cette fin d’après-midi.