Cameroun : Les examens du GCE débutent sans fausses notes

Les examens du General Certificate of Education ont débuté ce 12 juin 2017 sur toute l’étendue du territoire nationale sans irrégularités  notoires, ils prendront fin le 30 juin prochain.

Un peu plus de 134000 élèves des dix régions sont en course pour décrocher chacun, qui un General Certificate of Ordinary Level (GCE/OL), qui un General Certificate of Advance Level (GCE/AL). Si la récente crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest avait laissé jusqu’à la veille de ces examens planer le doute sur leur tenue dans ces deux partie du pays, les candidats ont bel et bien été admis dans les centres d’examens ce lundi  12 juin, mais on note quelques difficultés. A l’opposé des autres centres d’examens-du triangle national- où la composition a débuté dès 08H-c’est à 09H que tout a effectivement commencé dans ceux du Sud-ouest en raison d’une forte pluie. Les deux régions anglophones se sont heurtées à bien d’autres difficultés à savoir : l’enregistrement ce jour même d’un grand nombre de candidats, l’orientation de ces derniers  dans leurs différents centres d’examens et autres

lieux de composition circonstanciels. Devant les mots d’ordre de boycott de ces examens et la fermeture d’établissements privés (réduisant les lieux de composition), des mesures sécuritaires conséquentes (éléments des forces de l’ordre et vigils), redéploiement de la logistique (salles spéciales) et bien d’autres mesures ont été prises par les officiels camerounais pour que les élèves du sud-ouest et du nord-ouest passent leurs examens de fin d’année  dans la quiétude comme ceux des 8 autres régions. Dans le Centre, comme l’a corroboré le Gouverneur Naseri Paul BEA après sa tournée ce 12 juin dans des établissements de Yaoundé, tout se déroule sans anicroches dans la capitale politique. En filigrane, jusqu’ici aucune irrégularité n’a été signalée dans les autres régions du pays. A en croire Humprey EKEMA MONONO, Secrétaire Exécutif du General Certificate of Education (au micro de nos confères de la CRTV) « Ce n’est pas la condition sociopolitique qui nous poussera à modifier ou à revoir [pour les rendre abordables, ndlr] les sujets ». En clair comme en crypté, les épreuves auxquelles seront astreints les candidats de ce 12 juin 2017 au 30 juin prochain  ont été sélectionnés dans la banque des données du GCE Board comme d’accoutumée ; c’est dire que les diplômes dont vont être sanctionnés ceux des candidats (sur un peu plus 134000) qui vont réussir  à ces examens ne souffriront d’aucune contestation.