Cameroun : Le sénateur Mba Mba et l’élite du Sud à couteaux tirés à propos d’un meeting de remerciement à Paul Biya

L’élite du département de l’Océan dans le Sud prépare un grand meeting de remerciement au Chef de l’État suite aux nominations de Charles Ndongo et Patrice Melom aux postes respectifs de DG de la CRTV et du Port de Kribi. Mais tout le monde ne s’accorde pas sur les rôles de chacun.

Grégoire Mba Mba a claqué la porte. La Nouvelle Expression (LNE) parue le 14 septembre 2016 renseigne que le Sénateur RDPC de l’Océan n’est pas allé jusqu’au bout de la réunion préparatoire au meeting de remerciement à Paul Biya, hier à Kribi. L’élite de l’Océan prépare une grande réunion pour dire merci au Chef de l’État après les nominations de Charles Ndongo au poste de DG de la CRTV et Patrice Melom comme DG du Port de Kribi.   

La rencontre était présidée par le ministre Jules Doret Ndongo et réunissait les fils de l’Océan. «De mémoire de haut fonctionnaire au Cameroun, je n’ai pas vu un Département bénéficier d’une telle consécration en l’espace d’un mois», a déclaré Doret Ndongo. «Un prétexte suffisant pour lui, ministre, première élite, délégué du comité central et coordonnateur départemental du parti RDPC dans l’Océan de remercier le Chef de l’État par un meeting qui fait déborder l’Océan», note le journal.

Mais les choses ne vont pas se passer exactement comme les organisateurs l’espéraient. Après avoir écouté pendant un moment les uns et les autres parler, le sénateur Mba Mba va prendre la parole. «Je ne prends pas la parole ici pour contenter qui que ce soit. Nous tous qui sommes ici, nous savons qui est capable de quoi; mais des postes ont été donnés par complaisance», s’est-il insurgé, avant de quitter les lieux.

«De tous les élus et personnalités présentes dans la salle, il n’y avait personne de ceux qui lui sont fidèles. Si oui, seul Jean Pierre Mabvouna, président de la section Kribi 2. ‘‘Ses maires’’ de Kribi 1 et 2 ainsi que leurs adjoints étaient carrément absents», précise le journal pour aider à comprendre l’attitude du Sénateur.

LNE indique que, pour le sénateur, «c’est à lui que le poste et les moyens de mobilisation devraient naturellement revenir. Mais, du fait de la rivalité éternelle avec le Ministre Jules Doret, la mobilisation a été remise à Serge Bénaé, ‘‘qui est incapable de mobiliser toute sa maison’’.

Que va-t-il se passer le jour du grand meeting ? La réponse le 16 septembre prochain.