Cameroun : L’axe Bafoussam-Bamenda circule à nouveau

Après l’interruption du trafic mercredi dernier, la situation est revenue à la normale vendredi.

Le convoi qui escorte le gouverneur de la région de l’Ouest est autorisé à passer la barricade érigée à côté de la mission catholique Notre-Dame du Rosaire de Bamessingué, arrondissement de Mbouda dans les Bamboutos. Nous sommes sur la nationale N° 6. Il est 8h45 mn ce vendredi 21 août 2015. Augustine Awa Fonka et son état-major, qu’accompagnent le préfet des Bamboutos, Pierre René Songa, le sous-préfet de Mbouda, Yves Alienou Awounfac et le maire de la commune de Mbouda, Dr Roger Ngoulla Kenllac, prennent leurs quartiers à l’entrée du domicile de Boniface Fombasso. De cette position, le numéro un de la région est édifié sur l’état des lieux de la bretelle allant de Bamessingué à Santa, dans la région du Nord-Ouest. Il en ressort que le bitume avait été enlevé par l’entreprise Razel l’an dernier. Depuis, la chaussée a connu une dégradation avancée. Surtout le tronçon allant de Beausejour.

Bar Bamendou au marché Toumaka, long d’à peine un kilomètre. Au point d’interrompre le trafic depuis mercredi, explique le préfet.
Les engins et le personnel mis à contribution par la commune de Mbouda se sont attelés à rafraîchir la route. Une action d’extrême urgence saluée à sa juste mesure par le gouverneur. Qui confie que la situation est sous contrôle. « Pendant que le climat est favorable, il faut faire passer les gros porteurs. Mais s’il pleut, ils vont attendre », précise-t-il. Les forces de l’ordre rétablissent immédiatement la circulation, mais de façon alternée afin d’éviter les embouteillages. Il s’agit de plus d’un millier de véhicules qui ont été immobilisés de part et d’autre du tronçon. Et qui se réjouissent de ce que la route passe enfin. « Je transporte du plantain qui va au Nigéria et qui a déjà commencé à mûrir. Heureusement qu’on nous permet déjà de passer, sinon j’aurais eu des problèmes avec mon patron », se réjouit Njayep Idrissou, chauffeur du camion immatriculé NW 302 AR,
en partance pour Bamenda. Augustine Awa Fonka rassure, par ailleurs, que le calvaire des usagers et des riverains ne sera plus qu’un triste souvenir. « L’intervention de l’Etat est annoncée. La société Mag a été dépêchée en urgence pour effectuer les travaux et va entrer dans la danse pour qu’en cette période de pré-rentrée scolaire, tout se passe bien », a-t-il conclu.