Cameroun: La Douane intercepte 100 kg de drogue d’une valeur de 5 milliards de FCFA

Selon le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, qui a fait cette annonce vendredi dernier à Douala, la drogue saisie par la Douane déployée à l’Aéroport de Douala, n’est autre chose que de la métamphétamine.

Dans la journée de jeudi, 13 octobre 2016, les éléments de Douane ont intercepté une importante cargaison de drogue en transit à l’Aéroport international de Douala, d’une valeur de 05 milliards de FCFA. 237online.com Une très grosse prise vivement saluée, vendredi dernier, par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, au terme de l’inauguration des nouveaux scanners dont l’Etat vient de doter la Douane, pour lui permettre de mieux filtrer les marchandises à destination du Cameroun. Même si le Minfi n’a pas révélé l’identité des auteurs de ce trafic, l’on a toutefois appris auprès des agents de Douane du groupement actif du Littoral que la drogue, comparable à de la cocaïne, a été extraite des bagages de deux Camerounais qui, apprend-on, se préparaient à les acheminer vers un pays étranger. Plus précisément vers la capitale de la Malaise, Kuala Lumpur. Selon le Minfi, il s’agit de la métamphétamine. Une

drogue de synthèse psycho-stimulante hautement addictive. « Elle provoque une euphorie et une forte stimulation mentale », renseigne un douanier en service au Port autonome de Douala. En tout, ce sont donc cinq cartons de 20 kilogrammes de drogue chacun, qui ont ainsi été saisis par la Douane. Laquelle, depuis quelques mois, brille par sa grande capacité à lutter efficacement contre le commerce illicite (fraude, contrebande et contrefaçon). La forte quantité de drogue était dissimulée dans des sachets de café moulu et autres boites de conserve. « Ce n’est qu’au terme d’un contrôle minutieux que nous nous sommes rendus compte de ce qu’il s’agissait en fait de la métamphétamine », précise une source interne à la DGD. La cargaison a, apprend-on, été interceptée à la zone fret de l’Aéroport international de Douala. Au même endroit, il y a environ trois mois, les services compétents de la Douane avaient saisi 27 kg de drogue, destinés à un pays étranger. « Après l’interpellation des deux coupables et la saisie de ces produits dangereux et très nocifs pour la santé, une procédure judiciaire a immédiatement été enclenchée. Ces malfrats seront entendus par le procureur de la République près le Tribunal de grande instance du Wouri », précise-t-on au secteur Littoral I des Douanes à Douala. A en croire les douaniers interrogés, il s’agit d’une prise record que vient ainsi d’effectuée la Douane camerounaise, dans un contexte où le Cameroun est régulièrement cité comme l’une des plaques tournantes du trafic de drogue dans le golfe de Guinée. Ce qui a amené les autorités douanières du pays à renforcer le dispositif de contrôle aux frontières. L’interception de ces 100 kg de drogue est la résultante de l’opération Halcomi (Halte au commerce illicite) déployée à travers le pays depuis plusieurs mois. Créée en août 2016, Halcomi a jusqu’ici permis d’intercepter 100 000 litres de carburants, 50 000 litres de lubrifiants, 5000 sacs de riz, 2000 palettes de bières et jus, 1000 palettes de produits laitiers, 185 sacs de sucre et des centaines de cartons d’autres produits issus de la contrebande.