Cameroun : la culpabilité des accusés requise dans l’affaire Me Harissou

Lors de l’audience de mercredi dernier, le commissaire du gouvernement a demandé à la cour de condamner les cinq personnes citées dans le cadre de ce procès.

Lors de l’audience du mercredi 18 octobre au Tribunal militaire de Yaoundé, le commissaire du gouvernement a requis la culpabilité des cinq personnes inculpées dans l’affaire dite Me Harissou (ancien notaire de Marafa Hamidou Yaya). L’homme de loi a demandé à la cour, que les journalistes Rodrigue Tonguè, Baba Wamé et Félix Cyriaque Ebolé Bola soient reconnus coupables de complicité de tentative d’outrage au président de la République.

Le commissaire du gouvernement estime qu’ils devraient être condamnés pour avoir voulu publier « une tribune libre traitant d’incapacité politique et physique de Paul Biya à gouverner », écrit le quotidien Le Jour de ce 19 octobre 2017.

Concernant les deux principaux accusés, à savoir Me Harissou et Aboubakar Sidik, le commissaire du gouvernement a demandé que leur culpabilité soit établie, le premier pour tentative d’outrage au président de la République ; le second pour hostilité contre la patrie, port illégal d’armes à feu et assassinat.

Les avocats de la défense ont trouvé ces réquisitions exagérées et estimé que les deux principaux accusés ont été jugés sur la base d’une seule pièce à charge : le procès d’audition des intéressés à la Direction générale de la recherche extérieure (Dgre).