Cameroun – Insertion professionnelle: Le ministre de la Jeunesse remet des attestations et des kits d’installations aux meilleurs jeunes en fin de formation

C’était au cours d’une cérémonie organisée jeudi 22 juin dernier au Centre Multifonctionnels de la Jeunesse de Madagascar à Yaoundé.

Du 19 au 22 juin 2017, se sont déroulées les Journées portes ouvertes au Centre Multifonctionnels de Promotion de la Jeunesse (CMPJ) de Madagascar à Yaoundé. Pendant quatre jours, ils étaient nombreux, ces jeunes à être venus exposer leur savoir-faire en présentant leurs œuvres et initiatives personnelles au public. Rendus à la clôture de ces journées, le ministre de la Jeunesse, Mounouna Foutsou  a profité de cette occasion pour remettre des attestations et des kits d’installation aux meilleurs apprenants, en fin de séjour dans certains centres. Ainsi, certains parmi eux ont reçu symboliquement  entre autres des machines à coudre, des casques pour coiffure femmes, mais aussi des chèques.

Par la même occasion, une centaine de Petites et Moyennes Entreprises (PME) incubées par le Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U) ont été transférées à l’Agence de Promotion des PME (APME). Dans son propos de circonstance, Jean Marie Bagda, directeur de l’APME a souligné que l’institution « s’engage solennellement à assumer la mission régalienne d’accompagnement de 100 PME qui vient de lui être confiée. A cet effet, elles seront intégrées dans les différents programmes que conduit l’APME ».

Pour le Mounouna Foutsou, « cette synergie est un exemple typique d’accompagnement de la jeunesse. Il faut savoir que les jeunes qui jusqu’à présent ont été incubés au sein de ce programme en tant que juniors entreprises ont grandi et aujourd’hui peuvent être transférées à l’APME. Je pense que c’est cette synergie d’accompagnement que le Gouvernement a désormais mis en place pour un accompagnement holistique  de la jeunesse ».

Il faut noter que la situation de l’emploi des jeunes constitue un enjeu majeur pour l’accélération d’une croissance économique, inclusive et durable au Cameroun. Selon les sources de l’Institut National de la Statistique, le taux de chômage actuel des jeunes âgés de 15-35 ans  est de 13 %, celui du sous-emploi global 75,8% %, et environ 54 % des emplois au Cameroun sont indépendants c’est-à-dire non formels.