Cameroun – Football. LFPC : Le contrat de Garman divise

Les responsables des clubs d’élite demandent le départ sans conditions de l’équipementier italien alors que le général Pierre Semengue s’oppose vertement prétextant que la rupture abusive d’un contrat qui court jusqu’en 2020 serait préjudiciable pour l’organisation sportive dont il a la charge.

 

Le 14 avril dernier les membres de la ligue de football professionnel du Cameroun se sont retrouvés à Yaoundé dans le cadre de leur assemblée générale. Au cours de ces assises,  l’une des principales résolutions prises était  ‘’ En attendant, l’assemblée générale a décidé de résilier les contrats de sponsoring signés avec Garman et Ifap Sports, jugés non productifs ‘’. Il faut dire que Pierre Semengue le président de la LFPC n’est pas du tout d’accord avec cette décision, malheureusement pour lui lors de l’assemblée générale de la ligue il avait été mis en minorité par les présidents de clubs. Ces derniers avaient bien huilé leur stratagème avant de venir en salle. Même ceux des dirigeants de clubs qui étaient considérés à un moment comme les ‘’ hommes du président ‘’ à l’instar de Alexandre Gaspard Owona de Renaissance de Ngoumou était en tête du ‘’coup d’état’’ contre le General Pierre Semengue. Pour le patron de la ligue de football professionnel du Cameroun,  il s’agit de respecter les termes du contrat afin d’éviter à la ligue un procès perdu d’avance qui va couter plusieurs dizaine de millions en terme de dommages et intérêts. Pour mémoire, le contrat entre la ligue de football professionnel et l’équipementier italien Garman va jusqu’en 2020. Les présidents de club de ligue 1 et 2 pensent pour leur part que la ligue verse inutilement beaucoup d’argent à Garman pour des équipements qui ne sont pas de qualité. Selon nos sources, le retour du sponsor du championnat Mtn serait aussi l’origine de la prise de position des clubs. Par le passé la société de téléphonie mobile sud africaine fournissait aussi les équipements en plus de l’argent liquide. Une autre source pense que le malheur de Garman c’est d’avoir refusé de rentrer dans la corruption. Plusieurs dirigeants de nos clubs seraient heureux de recevoir de temps en temps des pots de vin d’Italie.

Parlant des équipements en ce qui concerne la saison sportive en cours, les clubs ont reçu jusqu’ici un sel jeux de maillot. Depuis le 10 avril dernier le container envoyé par Garman et qui comprend les kits complets pour tous les clubs se trouve au port de Douala. Les responsables de la LFPC tentent d’obtenir l’exonération sans succès. Mais au siège de la ligue au quartier Fouda l’on affirme que le responsable des finances est en train de prendre toutes les dispositions pour que les équipements sortent du port. Signalons également que Garman a fait un clin d’œil à son partenaire en mettant dans ce container qui se trouve au port de Douala une voiture de marque Fiat de couleur blanche. La ligue pourrait utiliser cette voiture pour des courses au niveau du secrétariat général.