Cameroun – Dieudonné Bougne: Des pierres précieuses et du pétrole

Tout réussit au Pdg du groupe Bocom, un Self-made Man qui est sur mille projets.

A Bansoa, village du département de la Menoua dont il est originaire, Dieudonné Bougne n’est pas un illustre inconnu. 237online.com C’est vrai que son père n’était qu’un simple vigneron du chef. Mais lui, c’est « Dimbe Sadeu », notable à la cour royale où le chef Bansoa n’a pas été indifférent aux bonnes œuvres de l’homme. Depuis quelques semaines, il a commis une entreprise de travaux publics au bitumage de certaines artères de cette ville qui portait déjà ses marques. Alors que ledit chantier venait de livrer ses premiers kilomètres de «route goudronnée », plusieurs personnalités de marque se sont retrouvées au domicile de l’homme d’affaires prospère. Dieudonné Bougne fêtait ses 60 ans, ce mois de mai 2016. Du Palais des hôtes, l’hôtel de luxe qu’il a construit, au stade multisports, en passant par la piscine, les appartements et le somptueux hôtel privé qui brille de mille couleurs,

il n’y a que de traces de l’embellie financière des 10 entreprises du groupe Bocom. Là, à Bansoa, il ne reste plus que l’équipement des bureaux du Président directeur général, Dieudonné Bougne. Il n’y a aucune annonce officielle. Mais c’est probablement à partir de Bansoa que l’homme d’affaires aura un œil sur Bocom International, Bocom Recycling, Bocom Industry, Bocom Petroleum, Bocom International Congo, Bocom Guinée équatoriale, International Logistic Provider, Harvest Btp, G-Stones et Mississauga Mining and Exploration. Une longue liste qui a de quoi donner des insomnies aux « hommes d’affaires sur papier ». Le Pdg du groupe Bocom ne demande pas à être mis sur la liste des 50 qui font le Cameroun, ou celle des plus grosses fortunes du pays. Mais toutes les personnes réputées proches de Bocom savent que ce groupe d’entreprises, (un groupe familial sans actionnaire occulte) est le projet économique le plus solide au plan national et Africain.

Comme Dangote et Katumbi
Sur le plan des affaires, Dieudonné Bougne est au Cameroun ce que Moïse Katumbi est au Congo démocratique et Aliko Dangote au Nigeria. Il suffit de faire un petit tour au site en terrassement de la future usine de sidérurgie de Fifinda ou encore sur le site des opérations techniques en cours dans les mines de fer à Akom 2 et Grand Zambi, pour se rendre compte des investissements consentis par le groupe Bocom. Pour ironiser, un cadre du groupe évoque 3,5 milliards de Francs Cfa déjà mis dans le panier. La réserve d’Akom 2 porte sur 164,9 milliards de tonnes de fer. Et si l’on jette un coup d’œil dans les paperasses commerciales de Bocom Petroleum, on retiendra le chiffre 59 ; celui du nombre de stations-services opérationnels, même si l’entreprise pointera 67 stations à son compteur d’ici décembre 2016. Invités à faire eux-mêmes le portrait de leur chef, les employés du groupe Bocom ont résumé en cinq mots Dieudonné Bougne : «Visionnaire, courageux, travailleur, intègre et plein d’ambitions ». Plein de réalisations aussi. 237online.com Dons des forages, électrification villageoise, dons en faveurs des déshérités, bourses scolaires, entretien de routes dans les villages et quartiers, constructions des écoles et églises, stages académiques et professionnels en faveur des jeunes, organisations des championnats de vacances pour la jeunesse des villes et villages, sponsoring des activités caritatives et religieuses. La liste est bien longue. Aussi peut-on oublier le don de 12 millions de Francs Cfa aux Lionnes indomptables du Cameroun, au moment où les héroïnes de la Can en avaient grand besoin. Le Pdg du Groupe Bocom a un parcours traçable : de 1970 à nos jours, il apprend la couture à Mbalmayo, ouvre un atelier de confection à Douala, extrait le sable des eaux du Wouri, vend les bouteilles vides ramassées dans les rues, vend l’huile de palme, devient docker, transporteur par camions, vendeur de foulards. Toutes ces petites activités lui ayant réussi, Dieudonné Bougne ouvre sa première industrie spécialisé dans le traitement des huiles usagées. Bougne Cameroun (Bocam) lui sera malheureusement arraché par son principal partenaire. Profondément croyant, Dieudonné Bougne dit à ceux qui viennent le consoler que « les voies de Dieu sont insondables ». 237online.com Il crée Bocom International et gagne un gros contrat avec Cotco. Puis, suivent Bocom Recycling, Bocom Industry, Bocom Petroleum, Bocom International Congo, Bocom Guinée équatoriale, International Logistic Provider, Harvest Btp, G-Stones et Mississauga Mining and Exploration. Comme si cela ne suffisait pas, le groupe Bocom annonce beaucoup d’autres projets qui vont prendre corps à très court terme. Avec plus de 3200 emplois crées, Dieudonné Bougne affirme qu’il va faire mieux.