Cameroun – Consommation: Plus de 6,5 millions d’hectolitres (650 millions de litres) de bière vendus au Cameroun en 2016

Ces ventes globales de bière au Cameroun ont connu une régression de 0,6% par rapport à 2015, selon la Société anonyme des brasseries du Cameroun (Sabc).

Selon l’entreprise leader du marché de la bière au Cameroun, «cette baisse s’explique par l’hyperactivité des concurrents au niveau des promotions capsules ainsi que par la non-récurrence des achats spéculatifs qui avaient eu lieu un peu avant la hausse des prix en février 2015 et par les massives importations illégales en provenance du Nigéria et de Guinée équatoriale». Néanmoins, nuance la Sabc, cette baisse a été atténuée par les effets positifs de la promotion «Tempête sur la ville» et par les campagnes promotionnelles organisées pour soutenir les ventes, rapporte Investir au Cameroun.

«Ces campagnes commerciales se sont faites au détriment de notre cash-flow et des investissements productifs», regrette les Brasseries qui note qu’au plan géographique, toutes les Régions du Cameroun ont enregistré une baisse des volumes vendus qui traduit «la baisse généralisée du pouvoir d’achat et l’affaiblissement des économies sous régionales».

 

L’année dernière, alors que la Sabc relevait une baisse de vente de l’ordre de 5,7% pour le compte de l’année 2015, elle déplorait l’impact négatif de la hausse des droits d’accises sur les bières vendues, qui s’est traduit par une augmentation de 20% du tarif de la bière, la compétitivité accrue de la Guinness petit modèle, avantagée par une augmentation moindre de son prix, de 50 FCFA sur 550 FCFA, soit 9% d’augmentation, etc. Contrairement à la Sabc, Guinness Cameroun a réalisé en 2015 une progression de 12%, avec des volumes estimés à 943 000 hl (94,3 millions de litres) et 14,5% de part de marché désormais. D’après la répartition du marché des bières au Cameroun, la Sabc est leader avec 74% des parts. Guinness, c’est 15%. UCB, 10%. Les autres, 1%.