Cameroun: Comment sont fixés les prix des manuels scolaires

Le coût des manuels scolaires au programme sont décidés après concertation entre le ministère du Commerce et les éditeurs.

Le prix du manuel scolaire au Cameroun est le résultat d’un consensus entre le ministère du Commerce et les éditeurs. Pour arriver à cette entente, il faut premièrement faire la distinction ente les livres reconduits au programme et ceux qui y font leur entrée, évaluer la qualité de l’ouvrage fini, évaluer les propositions de prix des éditeurs puis entrer en concertation avec eux.
Ce n’est qu’une fois une entente trouvée entre les deux parties que l’administration fixera les prix. Un tri est effectué entre les ouvrages déjà au programme de l’année dernière et ceux qui y font leur entrée. « En cas de reconduction de l’ouvrage, nous calculons la variation entre les offres de l’année scolaire à venir et celles de l’année qui vient de s’achever. Si la variation est importante, nous demandons à l’éditeur de justifier l’augmentation et lorsque les raisons ne sont pas fondées, le Mincommerce s’accorde sur un prix », apprend-on au ministère du Commerce. Pour ce qui est des nouveaux venus dans les programmes, c’est le niveau de qualité qui est évalué. « Si l’on se rend compte que le niveau de qualité n’est pas le même que celui qu’on avait l’an dernier, on négocie le prix à la baisse», explique un responsable du ministère.

L’approche participative prend en compte les exigences des éditeurs. Cette année, les prix des livres ont connu une variation de 1,51% par rapport à l’année scolaire écoulée, d’après les dires d’une source au Mincommerce. Après négociation des prix, les éditeurs vérifient et approuvent les rapports finaux. Ce qui permet au ministre du Commerce de prendre une décision pour rendre applicables les prix des manuels scolaires.