Cameroun – CAN 2019: Le journaliste Jean-Bruno Tagne considère que la ville de Bafoussam ressemble à un village et ne peut accueillir la CAN dans son état actuel

Selon le directeur général adjoint de Canal 2 cette localité qui devrait accueillir l’une des poules du tournoi continental n’est encore qu’un village.

Bafoussam n’est pas prêt à accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football masculin seniors. C’est le constat fait par le journaliste Jean-Bruno Tagne lors d’un séjour qu’il a effectué dans le chef-lieu de la région de l’Ouest le week-end passé. Au moment de quitter la ville lundi 17 juillet 2017, le directeur général adjoint de Canal 2 international s’est ouvert à nos confrères de Radio Balafon. « Je ne connais pas très bien cette ville. Mais c’est un village ! Ça ne ressemble pas du tout à une ville. Et dire que c’est dans cette ville-là qu’on va accueillir une Coupe d’Afrique des nations ? Non ce n’est pas possible ! Quand vous regardez la route qui relie Yaoundé et Bafoussam, c’est un scandale absolu ! Je ne parle pas l’axe Yaoundé- Douala qui est un scandale absolu », a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de la préparation proprement dite, Jean-Bruno Tagne pense qu’il ne faut pas focaliser l’attention uniquement sur les stades. « Beaucoup de Camerounais pensent que les stades c’est ce qu’il y a de plus important. Que non ! Parce qu’au-delà des stades il y a des infrastructures. Les infrastructures routières, sanitaires et els aéroports. Vraiment le chantier est énorme pour qui veut organiser une CAN exemplaire ». Selon l’ancien chef du service des sports du quotidien Le Jour le Cameroun n’est pas prêt. Il est convaincu que l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football a été attribuée au Cameroun « par simple complaisance ». Il précise que c’est un « cadeau » de l’ancien président de la Confédération africaine de football Issa Hayatou à son pays. Jean-Bruno Tagne se la joue réaliste et conseille aux autorités camerounaise de renoncer à la CAN 2019.