Cameroun : Business , femmes capables… d’entreprendre

Des conférences thématiques sur le renforcement des capacités des femmes d’affaires ont demarré hier à Douala

Elles sont présentes dans les marchés de Douala, où elles tiennent des boutiques ou des comptoirs. Elles sont visibles dans les bureaux, où elles essaient d’écouler des produits finis ou semi-finis. Elles exercent dans des ateliers, des cabinets ou ailleurs. Ces femmes ont la volonté de s’investir en affaires, mais l’aventure n’est pas toujours aisée. Les difficultés qu’elles rencontrent, à Douala ou ailleurs, ainsi que l’aide qui peut leur être apportée vont meubler la série de conférences thématiques sur le renforcement des capacités des femmes d’affaires, qui a été lancée hier au siège du Gicam à Bonanjo. Placé sous l’égide du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff), cet échange est organisé par le mouvement patronal, avec l’appui technique du Bureau international du Travail (Bit).
Initialement, il était question de toucher quelque 300 femmes (mais ce nombre pourrait être dépassé), de les outiller en matière de leadership, de connaissance de l’environnement des affaires, de dialogue social, de leur apprendre aussi à savoir concilier la vie de famille avec les affaires, etc.
Elles ont d’autres problèmes, que soulèvera Isabelle Lafortune Makota, délégué régional du Minproff pour le Littoral, et représentante de la ministre à l’occasion : accès limité aux financements, non maîtrise des principes de gestion, faible capacité à élaborer les projets, entre autres. Pourtant, les femmes ont pour elles leur enthousiasme, leur énergie. Une bonne prise en main, une structuration en réseaux des femmes entrepreneurs pourraient donner des résultats probants.