Cameroun : Bilinguisme et multiculturalisme , l’agenda de la Commission

Le document de travail sera validé demain au cours de la 2e session de l’organe qui se tient à Yaoundé

La Commission Musonge tient sa deuxième session demain mercredi la validation du plan d’action, l’adoption du règlement intérieur et de l’organigramme de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM). La conception de ces différents documents de base a meublé les différentes séances de travail entre le président et le secrétaire général. Juste après cette deuxième session, le SG, le Dr Chi Asafor Cornelius, sera officiellement installé dans ses fonctions, jeudi au palais des Congrès de Yaoundé, par Peter Mafany Musonge.
Hier lundi, Peter Mafany Musonge  a eu une longue séance de travail avec le SG, le Dr Chi Asafor Cornelius, puis avec le vice-président de la Commission, Oumarou Djika Saïdou. Le président de la CNPBM et son SG ont laissé entendre qu’il a été question de la préparation minutieuse des deux activités sus-indiquées. « La mise en œuvre du plan d’action suivra immédiatement après l’installation du secrétaire général. Toutes les dispositions sont déjà prises pour cela », a confié Dr Chi Asafor Cornelius. Au sortir de la session de demain, on en saura un peu plus sur le siège qui abritera la CNPBM, ainsi que les priorités inscrites en première ligne dans le plan d’action.
Sur un autre plan, l’on salue la nomination de l’agent-comptable, en la personne de Mme Sabine Léocadie Fouda Mballa, vendredi dernier par le ministre des Finances. De plus, la Commission a déjà reçu plusieurs propositions de citoyens, dans le sens de la mise en cohérence de ses attributions. « Il y a un engouement fort, qui traduit des attentes légitimes des Camerounais. Nous en sommes conscients et sommes entièrement dévoués dans l’accomplissement de nos missions », commente-t-on à la CNPBM.
Comme on le voit, depuis la première session tenue le 28 avril dernier, soit un jour après leur installation au nom du chef de l’Etat par le Premier ministre, chef du gouvernement, Peter Manafy Musonge et les membres de la CNPBM n’ont pas eu de répit. Des réunions se sont succédées pour affiner le plan d’action, boussole qui orientera le déploiement, renforcera l’architecture et définira le mode de fonctionnement de la Commission. Avec son règlement intérieur et son organigramme, la CNPBM sera une entité entière.