Cameroun – Banqueroute: La Société de Développement de Coton enregistre plus de 18 milliards de pertes en 2015

Au banc des accusés, le management de la société, vertement critiqué depuis trois ans.

Au secours, la Société de Développement du Coton (SODECOTON) coule. Rien ne va plus au sein de cette société depuis le départ d’Iya Mohammed de la direction générale le 25 mai 2013. Et pour cause, les comptes sont passés au rouge, connaissant aujourd’hui une chute vertigineuse.

Selon Le Messager paru le lundi 13 juin 2016, l’alerte est donnée par Yannick Morillon, le PDG du groupe GÉOCOTON qui figure parmi les actionnaires majoritaires de la SODECOTON. Dans une correspondance datée du 21 avril dernier, le patron français interpelle Jean Abate Edi’i, le Président du Conseil d’administration de l’entreprise basée à Garoua. «Nous avons reçu par courrier électronique  du 19 avril 2016, écrit-il, le projet d’état financier 2015 de la SODECOTON qui fait ressortir une perte de 18,8 milliards de FCFA. L’ampleur de cette perte, qui amène les capitaux propres largement sous le seuil des 50 % du capital, met en jeu la survie de la société à très brève échéance et nous amène à une profonde remise en question du management de la société», lit-on dans le journal.

Autant le dire, la SODECOTON court vers une faillite programmée. «La direction de la SODECOTON est dans l’incapacité de mettre en place des mesures correctives susceptibles de redresser la situation, puisqu’on assiste au contraire à une dégradation continuelle des résultats», dixit Yannick Morillon.

Et pour essayer de sortir l’entreprise de cette crise qui s’accentue chaque jour un peu plus, le PDG de Géocoton  a tenu «à demander la tenue d’un conseil d’administration réuni à tire extraordinaire avec pour ordre du jour l’examen de la gestion de la SODECOTON et l’évaluation de la capacité de la direction de l’entreprise à assumer pleinement ses responsabilités». Aux grands maux, les grands remèdes dit-on souvent.