Cameroun-Arabie Saoudite: Unis contre Boko Haram

L’échange entre Issa Tchiroma Bakary et les parlementaires saoudiens hier a mis l’accent sur la conjugaison des efforts pour anéantir la nébuleuse.

En toute vérité et sans ambiguïté, chacune des deux personnalités à savoir Issa Tchiroma Bakary et le parlementaire saoudien Walid Abdulkarim, a confessé hier la volonté et présenté les efforts de leurs pays respectifs contre Boko Haram. 237online.com D’abord, le ministre de la Communication (MINCOM), Issa Tchiroma Bakary, qui rappelle le désastre causé par cette nébuleuse dans le Grand Nord du Cameroun. A cause de cette guerre, l’économie camerounaise a été impactée, « mais la détermination du chef de l’Etat Paul Biya et des populations de faire du Cameroun un pays émergent reste intacte », souligne le MINCOM. Heureusement que le souffle de l’harmonie sociale reste la cohabitation entre les religions et la foi partagée par tous les dignitaires religieux pour une paix inébranlable. A cet effet, le ministre Tchiroma rend hommage à l’ambassadeur saoudien au Cameroun, S.E. Muhammad Bin Sulayman, pour l’encadrement des prédicateurs musulmans sur les fondements de

l’Islam, religion de paix et de concorde. Ce qui a valu une invite formelle aux investisseurs saoudiens à prendre « le bon risque » de créer des richesses au Cameroun. De son côté, l’Arabie Saoudite est également une victime du terrorisme. Et selon Walid Abdulkarim Alkhariji, son pays a créé depuis une dizaine d’années, une coalition de lutte contre ce fléau. De plus, le parlementaire saoudien salue les efforts consentis par le Cameroun pour relever le niveau de développement dans le septentrion et l’encadrement des réfugiés.