Cameroun – Affaire Cofinest: Les avocats des victimes menacent de saisir la justice

Ils souhaitent obtenir le remboursement de plus de 4 milliards FCFA des dépôts bloqués depuis plus de 5 ans.

C’est une nouvelle étape qui s’ouvre dans les revendications des épargnants de la Compagnie financière de l’estuaire (Cofinest). Selon le bihebdomadaire Ecomatin du mercredi 13 juillet 2016, des avocats partenaires de la case des victimes des faillites bancaires entendent engager des actions judiciaires contre cet établissement bancaire.

En effet, ces avocats, épargnants de la défunte microfinance, veulent obtenir la restitution aux 76 600 victimes de Cofinest, de 4,178 milliards FCFA des dépôts bloqués depuis plus de cinq ans dans dix banques classiques. Regroupés sous la Mutuelle inter-africaine des consommateurs des biens et services (Miacbis), lesdits avocats estiment qu’il s’agit d’une «question de conscience, de devoir, de solidarité nationale, de justice et de paix sociale pour tous», explique l’un d’entre eux. C’était lors des travaux de la troisième journée de «dialogue social banque-microfinance-clients», organisées hier par la Miacbis.

Selon le journal, cette sortie intervient après plusieurs initiatives de la Miacbis visant à réclamer la restitution des épargnants de Cofinest. En vain. Mais cette fois-ci, pour y parvenir, un appel a été lancé aux adhérents de l’ex-microfinance à plus de solidarité. Mais bien plus, à s’associer aux avocats épargnants floués dans ce scandale.

Par ailleurs, les avocats des victimes refusent de laisser les clients s’enliser dans les faillites dont ils ne sont nullement responsables. Il est donc question, pensent-ils, d’entrevoir tous les moyens judiciaires légaux pour rentrer en possession de leurs épargnes, indique le journal. Rappelons qu’à la fermeture de Cofinest en 2011, le montant total des dépôts de la clientèle était de 17,376 milliards de FCFA. Mais à ce jour, seule la somme de 1,081 milliard de FCFA a  été restituée aux clients-déposants. Le dernier paiement remonte à mars 2015.