Cameroun – Accident de train d’Eséka: Appel au don du sang dans les hôpitaux qui accueillent les blessés

Les centres de référence de Yaoundé et de Douala ont été mis à contribution afin de venir en aide aux victimes de la catastrophe ferroviaire.

Le bilan humain de l’accident de train 152 de la CAMRAIL du 21 octobre 2016 ne cesse de s’alourdir. Près de 80 morts et environ 600 blessés. Des chiffres qui pourraient encore prendre de l’ampleur puisque selon des volontaires de la croix rouge sur le terrain, des personnes restent encore coincées dans certains wagons.

Mais déjà, le Ministère de la Santé Publique a mis en œuvre une prise en charge pour les nombreux blessés transportés dans les deux plus grandes métropoles du pays. Selon des informations du MINSANTE, à Yaoundé, les rescapés en situation d’urgence sont transportés dans différents hôpitaux: Centre des Urgences, Hôpital Central; Centre Hospitalier et Universitaire, Centre Médical de la police, Hôpital militaire.

À Douala les victimes sont prises en charge à l’Hôpital Gynéco Obstétrique et Pédiatrique, Hôpital Général, Clinique Muna, Hôpital militaire, Centre Médical des Urgences, Clinique IDIMED. Le MINSANTE indique qu’une «équipe médicale multidisciplinaire composée de chirurgiens, d’anesthésistes-réanimateurs, d’urgentistes et de psychologues travaille d’arrache-pied  pour assurer des soins appropriés aux victimes transférées dans les formations sanitaires».

Un appel au don du sang est aussi lancé. Les donneurs sont attendus à l’Hôpital Gynéco Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé et l’Hôpital Laquintinie de Douala. Pour les cas de décès, une vingtaine de corps identifiés ont été transférés à la morgue de l’hôpital militaire de Yaoundé. Les corps non identifiés, une trentaine  au total, sont conservés à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé.

Revenu au pays hier, 23 octobre, le Président de la République qui a décrété un deuil national ce lundi a annoncé une prise en charge des victimes aux frais de l’État.