Boko Haram: Une fausse alerte crée de grosses frayeurs à Ebolowa

L’information est partie du directeur de l’école Publique d’Enongal Bulu située à environ 15 Km de la ville D’ebolowa.

Une situation malheureuse qui a semé une panique générale tant au sein du corps enseignant, des élèves que des populations.«C’est le directeur qui a appelé par téléphone une maîtresse pour lui dire que les Boko-Haram arrivent à l’école», déclare une élève.

A en croire un témoin, «c’est aux environs de 10 heures le 08 octobre dernier que le directeur à partir de la ville, a appelé une maîtresse et le président des parents d’élèves pour leur annoncer la présence suspecte de certains individus dans l’enceinte de l’établissement»,avons-nous appris.

Dans sa communication, selon Emmanuel Etoungou, président de l’APEE, le directeur demandé que tout soit mis en œuvre pour sécuriser l’école. C’est ainsi que les populations de cette localité, munies des matches, gourdins et autres, se sont retrouvés à l’école pour finir avec l’ennemi. En attendant le pire, les parents sont entrés dans les différentes salles de classes malgré la résistance de certains enseignants pour enlever leurs progénitures. « Je préfère que ca arrive à la maison qu’à l’école où je ne métrise rien » déclare une maman.

Après environ deux heures de temps, le directeur est arrivé et s’est entretenu avec les parents et les éléments de l’ESIR déjà sur les lieux. Une enquête a aussitôt été ouverte pour comprendre les agissements de monsieur le directeur.