Belabo: RDPC et ANDP ensemble

Engagement pris dimanche dernier au terme des rencontres fraternelles entre l’élite gouvernementale et les populations tenues dans cette commune du Lom-et-Djerem.

Le RDPC et son allié, l’ANDP, se donnent la main pour une victoire sans bavure de Paul Biya dans la région de l’Est à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain. Démonstration de l’union sacrée autour du candidat du RDPC, a été faite le 12 août dernier, lors des rencontres fraternelles et familiales entre l’élite gouvernementale et les populations de la région de l’Est, à Belabo, département du Lom-et-Djerem.

Pour cette circonstance fraternelle, les militants et sympathisants des deux partis politiques ont battu le rappel des troupes. Ils ont ainsi positivement répondu à l’invitation fraternelle du coordonnateur desdites rencontres, Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, élite de l’Est.

Parmi les présents, on notait notamment Armand Ndjodom, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics, chargé des routes, l’honorable Kombo Gberi, vice-président à l’Assemblée nationale, Jacques Philippe Bertoua, membre de la délégation départementale du Comité centrale du RDPC dans le Lom-et-Djerem.

Dans une prise de parole spéciale, la présidente nationale des femmes de l’ANDP, la sénatrice Marlyse Aboui, a donné des raisons qui font que le parti d’Hamadou Moustapha soutienne la candidature de Paul Biya à la présidentielle de cette année. « En dehors de lui, il n’y a pas un autre. Les autres sont des apprentis sorciers », a renchéri le ministre LE.

Et d’ajouter : « C’est notre candidat à nous tous. Restons soudés autour de la candidature de Paul Biya. Nous devons nous assurer que chacun de nous a sa carte d’électeur ». Comme pour donner la stratégie gagnante. Les jeunes, les femmes, les hommes et les chefs traditionnels ont, dans la foulée, assuré, à travers leur porte-parole, être en alertes, pour porter au firmament le candidat Paul Biya et fêter la victoire avec lui au terme du scrutin.

Sur la portée de ces moments d’échanges entre frères d’une même région, Joseph LE a fait savoir que lui et ses frères, membres du gouvernement, sont en train de préparer le terrain, assurer le cordon de sécurité autour de la candidature de Paul Biya, pour sa victoire brillante le moment venu.

Occasion aussi de recenser les doléances des populations à la base. « Lorsqu’il sera élu, il va s’y pencher pendant son prochain septennat. Il nous a assuré que l’Est est dans son cœur… ».