Aux Musulmans partout dans ce pays et dans le monde

Chers compatriotes de confession musulmane ici au Cameroun et partout dans le monde, C’est pour moi un grand plaisir de vous saluer alors que vous célébrez ‘Id al- Fitr’ concluant ainsi le mois de Ramadan, consacré principalement au jeûne, à la prière et à l’aumône. Barka da salla

Mon message est fraternel et enraciné dans le Dieu unique en qui nous croyons tous et qui nous a unis dans ce pays. C’est l’expression de mon amitié et de mon estime envers tous les musulmans, spécialement envers leurs chefs religieux.

Je suis conscient que les dimensions de la famille et de la société sont particulièrement importantes pour les musulmans. Elles ont été au centre de vos prières et privation pendant cette période, et il vaut la peine de noter qu’il y a des parallèles avec la foi et la pratique de toutes les religions présentes dans notre pays dans chacun de ces domaines.

Ce que nous sommes appelés à respecter dans chaque personne, c’est tout d’abord sa vie, son intégrité physique, sa dignité avec les droits qui en découlent, sa réputation, son patrimoine, son identité ethnique et culturelle, ses idées et ses choix politiques. C’est pourquoi nous sommes appelés à penser, à parler et à écrire de manière respectueuse de l’autre, non seulement en sa présence, mais toujours et partout, en évitant la critique injustifiée ou diffamatoire. À cette fin, la famille, l’école, l’enseignement religieux et toutes les formes de communications médiatiques jouent un rôle déterminant. Oui notre pays en a besoin en ces périodes troubles de notre histoire. Levons les yeux et touchons notre cœur au quotidien pour atteindre ceux qui souffrent de la pauvreté, de la faim, des conflits et de la maladie parce que La charité, le sens de la communauté, la coopération, la compassion sont des valeurs qui nous sont chères en tant que Camerounais.

C’est avec ces sentiments que je réitère mes souhaits de bonne fête dans les réjouissances familiales ici au Cameroun et dans la grande communauté musulmane forte de 1,6 milliards d’hommes et de femmes dans le monde avec lequel nous devons bâtir un monde de paix en commençant ici chez nous.

Je vous adresse, enfin, mes vœux priants pour que vos vies puissent glorifier le Très-Haut et apporter la joie autour de vous.

Bonne fête à vous tous !

Yaoundé, le 17 juillet 2015

Barka VSF:Camer.be