camernews-enfants

Assemblée nationale: Les députés juniors préparent la 19e session du parlement des enfants

Assemblée nationale: Les députés juniors préparent la 19e session du parlement des enfants

Ce lundi 12 juin, les députés juniors du Cameroun poursuivent la préparation de la 19e session du parlement des enfants.

Ils recevront, à partir de ce matin, les enseignements sur l’amour de la patrie, sur l’éducation à la résilience et une causerie éducative sur la lutte contre le VIH/SIDA. Ces 180 députés et leurs suppléants, sélectionnés dans les dix Régions du Cameroun, sont regroupés au collège Vogt à Yaoundé.

C’est le 18 avril dernier qu’a démarré le processus de sélection de 180 députés juniors et leurs suppléants dans les dix régions du pays. L’institution qui connaît une refondation cette année, sous l’égide du ministère des Affaires sociales, participe à l’acquisition des compétences sociales et civiques du socle commun de compétences et de connaissances.

Cette opération s’adresse aux enfants de 9 à 17 ans et prévoit l’implication des différentes catégories d’enfants: scolaires et non scolaires, handicapés (moteurs, aveugles, sourds-muets, albinos) et issus des populations marginales. Dans cette perspective, le processus qui se veut plus que jamais transparent s’est déroulé selon des règles bien définies.

Ainsi, pour le système scolaire classique, les députés juniors ont été élus parmi les meilleurs élèves, notamment les cinq premiers de chaque classe, au sein des établissements publics ou privés, primaires (CMI) ou secondaires général (classes de 6ème, 5ème, 4ème, 2nde) et technique (1ère, 2ème, 3ème années et 2nde).

S’agissant du système non classique, ils ont été choisis parmi les meilleurs des centres sociaux, des centres multifonctionnels de promotion des jeunes, des centres de promotion de la femme et de la famille, des SAR/SM, des institutions publiques ou privées d’encadrement des enfants (orphelinats, œuvres sociales privées…). De ce fait, le dossier du député junior sélectionné comprend les copies de ses  bulletins de notes des deux derniers trimestres de l’année scolaire 2015/2016, et du premier trimestre de l’année 2016/2017.

Pour des raisons de justice sociale et d’équité, un même enfant ne saurait être retenu pour deux sessions successives du Parlement des enfants. Aussi, un écart d’au moins trois années doit-il être observé. Pareillement, un même établissement scolaire ne devrait pas présenter de candidat à deux sessions successives du Parlement des enfants. Un écart d’au moins deux années sera respecté.

L’élection des députés juniors se fait par leurs pairs sur la base d’un vote secret ou à main levée, à la majorité simple des voix exprimées et sur la déclaration de candidature de l’enfant à élire lui-même. Chaque candidat retenu bat campagne sur sa capacité à représenter valablement  ses camarades en proposant une question adressée à un membre du gouvernement et une suggestion de réponse à cette dernière.

En cas d’égalité des voix, est déclaré gagnant et député titulaire, celui qui a élaboré la meilleure question et fait une proposition de réponse pertinente. Chaque titulaire a un  suppléant: le candidat perdant le mieux classé. Ce dernier ne prend part à la session qu’en cas d’indisponibilité constatée du titulaire (maladie, accident, etc.).

Pendant leur séjour à Yaoundé et en attendant la session plénière, les députés juniors se livrent à des activités éducatives, ludiques  et socioculturelles, sous l’encadrement de professionnels, notamment des experts et professionnels des questions civiques et patriotiques, ainsi que ceux des TIC.

camernews-enfants

camernews-enfants