camernews-aspire

Aspire 2015 : pourquoi les visas ont été refusés aux Lionceaux

Aspire 2015 : pourquoi les visas ont été refusés aux Lionceaux

Invités à prendre part à ce tournoi en Autriche, l’Ambassade de Belgique au Cameroun avait imposé une fin de non-recevoir à la procédure de demande des visas pour les moins de 20 camerounais, le jour-même de leur départ. Et si aucune information officielle n’a encore été donnée par la Fécafoot sur les raisons du rejet du dossier de la sélection nationale junior, des sources concordantes évoquent cependant une « tentative de tricherie sur l’âge des joueurs retenus ».

Coupables ! Les Lions Indomptables juniors sont coupables ! Et les autorités consulaires de l’Ambassade de Belgique au Cameroun avaient vu juste, lorsqu’elles imposaient une fin de non-recevoir à la procédure de demande de visas introduite par les responsables de la Fécafoot pour ces joueurs, invités à prendre part au Tournoi Aspire 2015 en Autriche le 10 avril dernier. Le Cameroun a donc été déclaré forfait. L’on imagine bien la déception des Qataris, organisateurs de ce tournoi au cours duquel de nombreux recruteurs s’y rendent souvent à l’effet de décrocher la perle rare. Mais Pierre Sylvain Abogo et ses coéquipiers ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Double identité et âges multiples

Si aucune information officielle n’a été donnée jusqu’ici par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) sur les raisons de ce rejet de dossier, des sources concordantes évoquent cependant une « tentative de tricherie sur l’âge des joueurs retenus ». Et de quels joueurs s’agit-il ? Aucune précision ne filtre à ce sujet. Or, selon des indiscrétions, la délégation des Lions U20 comportait des joueurs avec une double identité d’une part, et de nombreuses incohérences dans les dossiers de certains d’autre part. « Nous avons découvert une dizaine d’irrégularités dans les dossiers de certains joueurs. Notamment deux d’entre eux qui avaient déjà fait des demandes de visas dans d’autres chancelleries avec des noms différents. Lorsque nous avons introduit les données de ces joueurs dans nos serveurs, la supercherie a été découverte (…) nous avons découvert que la plupart d’entre eux ont fraudé sur leurs âges », a rapporté une source proche de ladite Ambassade à l’un de nos confrères.

Des faits jusqu’ici démentis par l’entourage de la sélection nationale des moins de 20 ans du Cameroun, qui ne présente cependant pas des arguments clairs, pouvant expliquer les raisons pour lesquelles les visas ont été refusés à ces joueurs. C’est l’image du Cameroun qui prend un autre mauvais coup, dans une atmosphère ou le désastre est devenu presque normal dans ce pays qui inspire de moins en moins confiance. S’ils avaient voyagé, les Lionceaux du Cameroun allaient se frotter à leurs homologues du Brésil, du Honduras et du Qatar, respectivement les 10, 13 et 16 avril derniers. Hélas…

 

camernews-aspire

camernews-aspire