camernews-ashu

Ashu Tambe : « On m’a traité de vieux à l’Union de Douala »

Ashu Tambe : « On m’a traité de vieux à l’Union de Douala »

Ashu Tambe a été pendant plusieurs années un joueur cadre à Union sportive de Douala. Il a quitté le club en début de saison sous fond de polémique pour poser ses valises chez le voisin et rival New Stars. Les supporters des vert et blanc n’ont pas apprécié la destination et l’ont traité de « traitre ». Nous l’avons rencontré pour avoir sa version des faits.

Qu’est ce qui a motivé votre départ du club de votre coeur ?

Je cherchais un nouveau challenge. Je n’ai pas signé à New Stars seulement pour des raisons financières comme le pense plusieurs supporters de l’Union. J’ai voulu changer de club pour voir comment je pouvais me comporter à ailleurs. Un bon joueur doit pouvoir s’imposer partout. Union de Douala était comme ma maison. Vous convenez avec moi qu’il n’est pas facile de travailler aisément chez soi. J’espérais me relancer, changer d’air pour travailler plus et donner un rendement meilleur.

Plusieurs supporters de votre ancien club pensent que vous les avez trahi en vous engageant chez le rival…

Chacun dit ce qu’il pense. En ce qui me concerne, ce n’est pas une trahison. Déjà par le fait que j’ai laissé derrière moi beaucoup d’argent à l’Union. En réalité, je me suis senti dans l’obligation de partir. La vie n’est certes pas facile au Cameroun, mais quand il n’y a pas le minimum pour entretenir un joueur, si vous le lui dites gentiment, il va vous comprendre et ça va marcher. Mais quand tu n’a pas les moyens et que tu gueules, tu dis n’importes quoi à tes employés, ça ne vaut pas la peine. Je n’ai trahi personne. J’ai fait un choix. Je ne pouvais pas jouer avec l’Union toute ma vie. Ce n’est pas ma maison.
C’est plutôt moi qui ai été insulté.

Qui vous a insulté ?

Je suis allé au Nigéria pour faire des tests dans certains clubs. A mon retour, j’ai posé mes conditions. Les dirigeants ne les ont pas acceptées. Au lieu de me le dire clairement, j’entendais dire un peu partout, que je suis vieux. Ma déception a été grande et j’ai décidé de quitter le club. Le même jour, je suis allé signer à New Stars. C’était avec douleur car j’ai le cœur profondément attaché à Union de Douala. Malgré le degré d’amour, que je porte pour le club, je ne pouvais pas rester indifférent face à des insultes pareilles. La vie est très simple. Quand quelqu’un opère un choix, il faut juste l’accepter et lui souhaiter bon courage.

Quels sont vos rapports avec le PCA de votre ancien club ?

(Hésitations) Je n’ai aucun problème avec lui car je suis le supporter n°1 de Union. Quand on n’a pas match et que l’Union joue, je me rends toujours au stade avec mon vert-blanc. Je n’ai pas de problème avec les dirigeants, encore moins les supporters. Je leur souhaite bonne chance et je reste derrière eux.

 

camernews-ashu

camernews-ashu