Artisanat: l’expertise camerounaise sollicitée

Laurent Serge Etoundi Ngoa en a discuté avec son homologue centrafricaine, Mauricette Psymhis, vendredi dernier.

Pour Mme Mauricette Psymhis, ministre centrafricaine du Tourisme, des Arts, de la Culture et de l’Artisanat, la prise de contact était fructueuse avec son alter égo de l’Artisanat au Cameroun, Laurent Serge Etoundi Ngoa. « Nous avons globalement échangé sur la politique artisanale, son impact dans le développement  touristique, en termes d’investissements et d’infrastructures dont le Cameroun se dote au quotidien. Mais aussi de l’organisation des événements promotionnels où l’expertise camerounaise est reconnue», a-telle confié à CT.

Le souhait de cette délégation étrangère est qu’une fois le processus électoral centrafricain terminé en octobre ou novembre prochain, « que les échanges avec le Cameroun puissent s’intensifier ». En retour, le ministre camerounais des petites et moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa)a dit toute la disponibilité de son département ministériel. « Le Cameroun est toujours disposé à faire route avec ses frères de la sous-région. La RCA et nous-mêmes sommes liés par l’histoire. Nous sommes donc obligés de cheminer ensemble. Nous allons collaborer avec eux, leur apporter assistance ou notre expérience chaque fois que cela est possible ou s’avèrera nécessaire », a souligne Laurent serge Etoundi Ngoa.

Mauricette Psymhis se trouvait en fait à Yaoundé la semaine dernière dans le cadre d’une mission auprès du gouvernement camerounais. Un déplacement lié à la préparation des élections législatives et présidentielles qui se tiendront le 18 octobre 2015 en République centrafricaine et pour laquelle l’expertise camerounaise peut être utile. C’est en marge de ce travail qu’elle a décidé de rendre des visites de courtoisie à ses homologues ayant en charge les mêmes secteurs d’activité. Elle était accompagnée au Minpmeesa par Jean-Baptiste Zinaï, ambassadeur de RCA à Yaoundé.