Après Set Mobile, Lycamobile veut investir dans la téléphonie mobile virtuelle au Cameroun Click to jump to ‘Cameroon-Info.Net’

L’opérateur mobile virtuel Lycamobile vient d’obtenir de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) un récépissé de déclaration préalable de fourniture au public de services de communications électroniques.

Lyca Mobile Cameroun Sarl, la filiale de l’opérateur mobile virtuel Lycamobile, se prépare à lancer ses activités au Cameroun. Après Set Mobile du footballeur Samuel Eto’o, qui a lancé ses activités en 2012 avec pour partenaire Orange Cameroun, Lyca Mobile Cameroun Sarl est le deuxième opérateur mobile virtuel à s’installer au Cameroun.

Exerçant comme MVNO (de l’anglais Mobile Virtual Network Operator), c’est un opérateur de téléphonie mobile qui, ne possédant pas de concession de spectre de fréquences ni d’infrastructure de réseau propres, contracte des accords avec les opérateurs mobiles possédant un réseau mobile (connu sous le sigle MNO, de l’anglais Mobile Network Operator) pour leur acheter un forfait d’utilisation et le revendre sous sa propre marque à ses clients.

Selon la décision signée du directeur général de l’Art, Jean-Louis Beh Mengue, le récépissé accordé à Lyca Mobile Cameroun Sarl lui donne droit aux services de « revente de trafic téléphonique, de fourniture au public du service internet, de fourniture au public des services à valeur ajoutée ».

Cette autre société arrive dans un contexte où la concurrence est rude avec l’arrivé d’un troisième opérateur de téléphonie mobile, Nexttel Cameroun, qui a récemment annoncé qu’il enregistre déjà 2 millions d’abonnés. Créée en 2006 au Royaume uni, Lycamobile exerce comme opérateur mobile virtuel dans 17 pays dans le monde, principalement en Europe et au Etats-Unis. Le Cameroun est le premier pays africain où l’entreprise ouvre une filiale. L’on saura dans les mois à venir avec quel opérateur local Lyca Mobile Cameroun compte s’associer.