camernews-ambam

Ambam, une commune très endettée

Hyacinthe Mba Mbo hérite d’une commune au passif asphyxiant.

165.983.130 f cfa. C’est la dette globale qu’affiche en cette fin d’année 2013, la commune d’Ambam. Ce qui a fait dire à Hyacinthe Mba Mbo, le maire, lors de la tenue de la première session ordinaire du conseil dite budgétaire jeudi, 19 décembre 2013 que, “nous héritons d’une commune pauvre et très endettée, au passif asphyxiant”.

Une dette subdivisée en deux catégories. La première, d’une valeur de 49.773.450 f cfa, représentant la dette à rembourser directement par la commune. Elle a été transférée dans le budget 2014 sous forme des dettes à long et moyen terme. Elle comprend, entre autres, la dette salariale essentiellement constituée d’arriérés de salaires du personnel d’une valeur de 19.752.377 f cfa, la dette vis-à-vis de la Cnps constituée des prestations sociales d’une valeur de 13.470.798 f cfa, la dettes vis-àvis de l’administration fiscale constituée des reversements tva et des impôts sur les revenus pour le compte des exercices 2011, 2012 et 2013, soit un montant total de 14.287.089 f cfa et les dettes concessionnaires (aes sonel, cde, camtel) et autres fournisseurs d’une valeur de 2.263.186 f cfa.

Une seconde catégorie de dette d’une valeur de 116.209.680 f cfa, n’a pas été transférée dans le budget 2014, son remboursement étant opéré sous forme de prélèvements directs à travers le mécanisme de retenue à la source effectuée par le Feicom lors du transfert des centimes additionnels communaux. Pour l’exercice 2014, le budget de la commune d’Ambam s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 678.179.921 f cfa.

En dépit de cette situation financière chaotique, le maire a déjà sa petite idée pour relever la commune d’Ambam. Il entend consacrer une bonne partie des dépenses d’investissement à la réalisation des projets générateurs de revenus. Il s’agit, pour Hyacinthe Mba Mbo et son équipe, d’une option de multiplication et de diversification des sources de recettes de la commune.

Ce qui apparaît comme une solution alternative, visant à résoudre le problème de la dette exorbitante qui pèse actuellement sur cette grande municipalité de la région du Sud.

 

camernews-ambam

camernews-ambam