Algérie – Présidentielle : les manifestants disent « non » au plan du chef de l’armée

Algérie – Présidentielle : les manifestants disent « non » au plan du chef de l’armée

Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi dans les rues de la capitale algérienne et d’autres villes. Ils rejettent l’appel du chef de l’armée à des élections présidentielles avant la fin de l’année.

La manifestation de cette semaine, la 29ème de suite, est perçue comme un test de la solidité du mouvement. C’est aussi un moyen de pression suite à l’appel du général Ahmed Gaid Salah. Un appel fixant une date limite pour le 15 septembre au plus tard pour annoncer la date des élections présidentielles. Cela signifierait que le vote aurait lieu légalement 90 jours plus tard, à la mi-décembre.

[InArticle]

L’Algérie est sans président élu depuis que les manifestants ont forcé Abdelaziz Bouteflika à démissionner début avril. Des manifestations à l’échelle nationale ont commencé le 22 février. Ceci, pour protester contre les projets de Bouteflika, de briguer un cinquième mandat. Son administration était plongée dans la corruption. De hautes personnalités sont depuis emprisonnées, aux côtés d’industriels de premier plan.

 

Source: actucameroun.com