Algérie: le groupe de Belmokhtar fait allégeance à l’Etat islamique

Un responsable du mouvement armé jihadiste Al-Morabitoune, de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, a annoncé l’allégeance de ce groupe à l’organisation Etat islamique (EI) dans un enregistrement audio diffusé par l’agence mauritanienne privée Al-Akhbar.

“Le mouvement Al-Morabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi, bannissant ainsi les divisions et les dissensions au sein de la Nation”, affirme en arabe Adnan Abou Walid Sahraoui dans cet enregistrement. Al-Akhbar a assuré avoir authentifié la voix comme étant celle de M. Saharaoui, ce qui n’a pu être immédiatement confirmé par d’autres sources. Deux mois auparavant, c’était le Nigérian Aboubakar Shekau, à la tête de la secte islamiste Boko Haram, qui prêtait allégeance à l’Etat islamique.

Mokhtar Belmokhtar, surnommé le “Ben Laden du Sahara”, avait rompu en décembre 2013 avec al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et fondé une nouvelle katiba baptisée «Les Signataires par le sang». Cinq jours après le déclenchement de l’opération militaire française au Mali en janvier 2013, il avait organisé une surprenante et audacieuse attaque contre le complexe gazier algérien d’In Amenas. Trente-huit otages seront tués dans les combats. En avril 2013, le chef d’état-major de l’armée tchadienne annonçait que Mokhtar Belmokhtar était mort. Des photos du corps d’un homme lui ressemblant ont même été diffusées, mais le décès n’a jamais été confirmé par des tests ADN, comme l’a été celui du chef d’Aqmi, Abou Zeid. Il est officiellement “porté disparu”.