camernews-henri-eyebe-ayissi-minader

Agriculture: L’Union Européenne va offrir 45 milliards de F CFA au Programme d’Investissement Agricole

Agriculture: L’Union Européenne va offrir 45 milliards de F CFA au Programme d’Investissement Agricole

L’annonce a été faite mardi à Yaoundé lors d’une audience accordée par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural au Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun.

Françoise Collet, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, a été reçue mardi 12 janvier 2016, en audience, par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Henry Eyebe Ayissi. Au menu des échanges, il a été principalement question du financement des projets agricoles au Cameroun. A cette occasion, Françoise Collet a annoncé que l’Union Européenne va financer le Programme d’investissement agricole à hauteur de 45 milliards de F CFA.

«Nous nous félicitons d’être pour le moment, j’ose le dire, l’unique partenaire du programme national d’investissement agricole, dans le cadre de la définition d’un nouveau programme d’une valeur de 70 millions d’Euro, et qui sera dédié principalement aux régions du septentrion et de l’Est, et qui sera suivi d’un autre programme pour la région du grand Nkam», a déclaré Françoise Collet au sorti de l’audience, au micro de la CRTV, la radio nationale.

A priori, rien donc à voir avec le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA), qui est le cadre d’opérationnalisation du Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA) au Cameroun. Il fut adopté en 2003 par les chefs d’Etat et de gouvernement africain en marge du sommet de Maputo, afin d’inverser la tendance au déclin de l’agriculture sur le continent. Lequel plan a pour objectif de faire du secteur rural un important moteur de l’économie nationale qui crée des emplois décents et des richesses pour satisfaire la demande intérieure et extérieure, en assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, dans un contexte de développement durable.

Le Programme d’investissement agricole qui recevra le financement de l’Union Européenne est somme toute autre chose. En attendant ses différentes déclinaisons et sa faisabilité, Françoise Collet a tenu à rappeler que «l’accès du marché européen aux produits agricoles camerounais est entièrement libre et ouvert. Il n’y a aucune barrière tarifaire et aucune limitation quantitative. Je me réjouis de ce point de vue là, puisque l’Europe reste le premier partenaire commercial du Cameroun en particulier pour ces produits agricoles».

camernews-henri-eyebe-ayissi-minader

camernews-henri-eyebe-ayissi-minader