Afrique, mœurs : l’appétit qui tue

Le phénomène n’est pas nouveau mais il a pris une telle ampleur ces dernières années qu’il devient chaque jour, un peu plus, un problème de société. De nombreuses jeunes femmes mais aussi des hommes, pour des raisons diverses, se livrent à une débauche inquiétante à travers l’Afrique et au-delà des frontières africaines. Tenues vestimentaires provocantes, prostitution traditionnelle dans les rues, sites de rencontres, pornographie, homosexualité, pédophilie, zoophilie, maraboutisme, crimes rituels, etc. La liste n’est pas exhaustive. Tout y passe désormais. Avec des conséquences incalculables. L’Afrique des valeurs traditionnelles, du respect de la personne humaine, de la dignité est en passe de devenir un dépotoir culturel où toutes les idées que la morale récuse élisent domicile sans que personne ne s’en offusque. Afrik’Actuelle jette un pavé dans la marre.Elle s’appelait Chioma. Elle était Nigériane. Agée de 26 ans au moment où son témoignage est recueilli, son parcours est une illustration parfaite des choix risqués et du calvaire de plusieurs milliers de femmes africaines en Europe et même en Afrique. La prostitution a fait d’elle une droguée et une alcoolique que le sida a finalement précipité dans les bras de la Grande Faucheuse. Elle témoigne :

Lire la suite sur ce lien