camernews-benjamin-zebaze

Affaire Université des Montagnes: Benjamin Zebaze promet une contre-attaque au moment où le Pr Kaptué porte l’affaire au Tribunal.

Affaire Université des Montagnes: Benjamin Zebaze promet une contre-attaque au moment où le Pr Kaptué porte l’affaire au Tribunal.

Le tribunal va connaitre ce qui est devenu aux yeux de l’opinion publique l’affaire Université des montagnes (UDM).

Une affaire qui a commencé au mois de décembre 2015, quand Benjamin Zebaze, le Directeur de Publication du journal Ouest Littoral, publie dans son bihebdomadaire, un article dans lequel il accuse le Professeur Lazare Kaptué, patron de l’Udm, de faire dans une gestion archaïque aux méthodes inacceptables favorisant le népotisme, le clientélisme, l’autocratie, etc. Moins de deux semaines après, le Professeur Lazare Kaptué avait répliqué par une mise au point dans laquelle il a tenté de démontrer que toutes les accusations portées contre lui sont des contre-vérités.

Alors qu’on croyait l’affaire close, voilà que notre confrère Alex Azebaze, nous apprend que le Professeur Lazare Kaptué a décidé de faire jouer les prolongations de cette affaire devant les tribunaux. «C’est une citation directe du Pr Lazare Kaptué signifiée à un collaborateur de M. Benjamin Zebaze, au siège de Ouest Littoral à Douala qui le révèle. En même temps que le Pr Ambroise Nkom, le Directeur de Publication de Ouest-Littoral est invité à se présenter devant le TPI de Bangangte, siège de l’Université des Montages (UdM), des le 19 janvier 2016 pour soutenir ses écrits qui traitaient M. Kaptué de “gerontocrate”, lui attribuant 85 ans. De même, notre confrère est invité, avec le Pr Nkom, à venir soutenir l’écrit selon lequel l’ancien Directeur de la Santé au Ministère camerounais aurait bouffé l’argent du sida! La citation directe qui indique que les prévenus ont 5 jours pour déposer leurs éléments de preuve, sinon ils seront forclos, a été signifiée le 31 décembre 2015 par un huissier requis par le Conseil de M. Lazare Kaptué, président de l’UdM, qui estime ainsi laver son honneur, ainsi que celui de l’institution qu’il dirige bafoué par les écrits contenus dans 4 éditions de Ouest Littoral. Dommage qu’un désaccord de gestion entre les fondateurs d’un si révolutionnaire projet ne puisse se régler dans les cadres internes malgré le niveau présumé des acteurs» indique Alex Gustave Azebaze, dans un post sur sa page Facebook. 

Bien avant ce rebondissement, Benjamin Zebaze avait contre-attaqué dans un autre post sur la toile au lendemain de la publication de la mise au point du Professeur Lazare Kaptué. Il a promis un grand déballage. «Chers amis, je vous prie de m’accorder une faveur. Taisez-vous ; n’écrivez rien sur l’affaire UdM jusqu’à la prochaine sortie du journal «Ouest Littoral» la semaine prochaine. Vous risquerez de le regretter. Je pense que vous allez bien vous amuser. Vous pourrez comparer les déclarations de Lazare Kaptué, les faits et les documents que je vais produire. Je ne vais pas tout révéler, me réservant à chaque fois le droit de répondre en fonction des réactions partiales et partielles d’en face. Je pense que progressivement, le vertueux Kaptué et son clan se cacheront tant la grossièreté de leurs actes sont inacceptables. Sachez néanmoins que le fait qu’une infime partie de bamiléké m’en veulent à cause de ce dossier, qu’une minorité de Beti m’en veulent pour le dossier Géovic (Essimi Menyé), me rend terriblement fier. Cela indique clairement que personne ne peut et ne pourra m’enfermer dans un quelconque carcan tribal. Soyez patients. Passez de meilleures fêtes de fin d’année et je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016. Nous en aurons tous besoin» a écrit Benjamin Zebaze.  

camernews-benjamin-zebaze

camernews-benjamin-zebaze