AFFAIRE GUERANDI MBARA GOULONGO: PAUL BIYA ET D’AUTRES PERSONNALITÉS CAMEROUNAISES BIENTÔT SUR LE VISEUR DES ENQUÊTEURS INTERNATIONAUX?

AFFAIRE GUERANDI MBARA GOULONGO: PAUL BIYA ET D’AUTRES PERSONNALITÉS CAMEROUNAISES BIENTÔT SUR LE VISEUR DES ENQUÊTEURS INTERNATIONAUX?

L’annonce de la disparition du Dr. Guerandi Mbara Goulondo nous n’en doutons plus, sonne le glas du régime de Yaoundé.On se souvient que les autorités camerounaises par prudence ,avaient refusé de signer le traité de Rome instituant la cour pénale internationale.

La cour pénale International(CPI),pour le rappeller, est la première institution judiciaire permanente compétente pour juger les crimes internationaux.Si la disparition du militaire Camerounais Guerandi Mbara telle que annoncée par les médias était averée,quelle juridiction serait compétente pour juger les autorités camerounaises qui pourraient être mises en examen dans le cadre d’une éventuelle enquête judiciaire y afférente?Cette disparition qui nous rappelle une autre,celle de Guy André Kiefer en côte d’ivoire cache certainement plusieurs enjeux que nous ne saurons decrypter ici car n’ayant pas accès aux informations y relatives.On se souvient également que dans le cas de la sierra-leonne,une résolution spéciale – la résolution 1315 -,instituant le tribunal spécial pour la siérra leonne(TSSL) fut votée par le conseil de sécurité pour juger Fodé Sanko,Sam Boko ,Strasser et les autres rescapés de la longue guerre civile qui a fait entre mars 1991 et début janvier 2002,plus de 120.000 morts dont la majorité furent des civiles

Le “droit d’ingérence humanitaire” déjà employé dans certains dossiers – notamment au Rwanda,en Lybie – et récemment envisagée en Ukraine peut-il être évoqué dans le cadre de cette scabreuse affaire qui ne vient que de commencer? Les Camerounais connus comme des adversaires farouches des juridictions internationales qu’elles soupconnent de jouer le jeu des puissances occidentales accepteront-ils de voir leur autorités passer sous la “trappe” de ces “juridictions partisanes” où on entre innocent et n’en ressort que coupable ?

Qui est Guerandi Mbara Goulongo?

À en croire le site Icicemac.com où Le capitaine d’armées avait ses petites habitudes de presse,Guerandi Mbara serait en né 1954 à Douala au Cameroun.C’est dès 1972,année d’obtention de son Baccalauréat que le Jeune Mbara sera admis à L’école militaire interamées de Yaoundé(EMIA) ou il sortira trois ans plus tard sous-lieutenant de l’armée de terre.Après le coup d’état manqué du 6 Avril 1984,Guerandi prendra les chemins de l’exil qui le conduiront au Burkina Fao où il fera retrouvailles de son vieil ami Blaise compaoré qui bien entendu, lui accordera l’asil politique.

Le Capitaine Guerandi serait titulaire de plusieurs parchemins dont un diplôme de 3ème cycle en Etudes diplomatiques supérieures et en Stratégie (Ecole des Hautes Etudes Internationales de Paris-CEDS), en 1994 ,Puis d’un diplôme d’études approfondies troisième cycle (DEA) des Relations économiques internationales et du Développement (Université René Descartes, Paris V), en 1995. et enfin, en 1997, d’un doctorat en sciences politiques sous la direction du Prof. Pascal Chaigneau (Université René Descartes, Paris V).

NB: Photo Camer.be du capitaine Guérandi Mbara réalisée le 14/10/2012 à Bruxelles

 

 

camernews-Guerandi-Mbara

camernews-Guerandi-Mbara