camernews-maurice-kamto

Affaire des 14 milliards pour le Code pénal: les documents qui dédouanent Maurice Kamto

Affaire des 14 milliards pour le Code pénal: les documents qui dédouanent Maurice Kamto

Les effets de la bombe lâchée lors d’un débat télévisé le samedi 25 juin 2016 par Paul Alphonse Soppo, l’ex-Député UPC (Union des Populations du Cameroun), s’estompent peu à peu. L’ancien élu du peuple avait affirmé que c’est le Cabinet Brain Trust Consulting appartenant au Professeur Maurice Kamto, alors vice-ministre de la Justice, qui avait gagné le marché de 14 milliards de FCFA pour la rédaction d’un nouveau Code pénal camerounais.

Une douzaine de jours après cette déclaration qui a fait abondamment jaser, Cameroon-Info.Net a pu avoir accès à des documents officiels qui apportent un démenti implacable sur le montant du marché gagné par le Cabinet fondé par Maurice Kamto. Si les documents confirment  que c’est effectivement Brain Trust Consulting qui est la société retenue en 2008 comme adjudicataire, ils donnent aussi à voir qu’en plus du nouveau Code pénal, le marché portait également sur l’élaboration du Code civil bilingue, le Code de procédure civil et commercial bilingue, pour un montant total de 89 millions 258 625 FCFA TTC.  Un montant très loin des 14 milliards balancés par l’honorable Paul Alphonse Soppo.

Mais, ces documents ne vont pas dégonfler totalement la polémique. Les détracteurs de Maurice Kamto portent désormais le débat sur le terrain du conflit d’intérêts en soupçonnant le Président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) d’avoir influencé le choix de son Cabinet depuis sa posture de Vice-Ministre de la Justice, à l’époque des faits. «Je demande une enquête parlementaire sur tous les marchés publics gagnés par le Cabinet Brain Trust de Kamto Maurice alors qu’il était membre du Gouvernement camerounais», exige le Professeur Jean Gatsi, pourfendeur réputé de Maurice Kamto.

Ci-dessous, les documents sur le Marché relatif aux différents Codes

Document sur le marché de révision du Code pénalCIN