camernews-idriss-deby-itno

Accident ferroviaire d’Eséka/Idriss Deby: « Je suis profondément consterné par la perte de tant de vies humaines»

Accident ferroviaire d’Eséka/Idriss Deby: « Je suis profondément consterné par la perte de tant de vies humaines»

Le Président tchadien, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine achève le 29 octobre 2016 sa visite de 48 heures au Cameroun.

Idriss Deby Itno est venu adresser personnellement ses condoléances au peuple camerounais à travers le Président Paul Biya, frappé par l’accident meurtrier du train à Eséka le 21 octobre. Cameroon-info.net vous propose un extrait du discours qu’il a tenu lors du dîner au Palais de l’unité.

«…j’éprouve une grande émotion en prenant la parole à l’occasion de ce dîner  que nous offre mon frère, le Président Biya et ma sœur Chantal Biya. Je suis profondément consterné par la perte de tant de vies humaines lors de la catastrophe ferroviaire survenue vendredi dernier sur l’axe Yaoundé-Douala. Et j’avoue, monsieur le Président et cher frère, que je ne pouvais pas me contenter du message de condoléances que j’ai adressé au peuple camerounais et à vous-même. 

La proximité géographique, les relations historiques et les liens fraternels entre nos deux pays me commandent le déplacement de Yaoundé pour partager les peines, les souffrances, les afflictions que tout le peuple frère du Cameroun vit en ce moment. J’ai une pensée pieuse pour ces frères et sœurs qui ont perdu leurs  vies. J’ai aussi une pensée pieuse pour votre compatriote William Eteki Mboumouacamerounais ancien Secrétaire général de l’OUA, décédé il y a trois jours. 

Aussi voudrais-je vous inviter, monsieur le Président, cher frère, madame la première dame, ma sœur, mesdames et messieurs, à observer une minute de silence en leur mémoire… Comme je le disais à l’instant, le peuple du Cameroun et du Tchad ont une communauté de destin. C’est pourquoi nous devons œuvrer au quotidien et sans relâche au raffermissement et à la consolidation de cette relation séculaire. 

A cet égard, je voudrais de manière singulière, saluer la synergie d’actions de nos deux pays qui ont créé, afin de combattre les terroristes de la secte Boko Haram, eux qui nous ont causés tant de préjudices. Monsieur le Président cher frère, je crois fermement que seul notre engagement commun nous permettra non seulement de faire face au terrorisme, mais de relever tous les défis auxquels nos pays font face».

camernews-idriss-deby-itno

camernews-idriss-deby-itno