camernews-heveacam

Abus: La société Hévéa du Cameroun (HEVECAM) licencie «abusivement» des employés

Abus: La société Hévéa du Cameroun (HEVECAM) licencie «abusivement» des employés

Ils ont été mis manu militari à la porte de leurs logements et renvoyés de la société sans aucune forme de procès. Certains employés menacent de porter plainte contre l’agro-industrie.

Selon Le Messager du mercredi 5 octobre 2016, les désormais ex-employés de la société Hévéa du Cameroun (HEVECAM), renvoyés sans préavis et sans problème s’apprêtent à porter une plainte collective. Et pour cause, ils ont été mis manu militari à la porte de leurs logements et renvoyés de la société sans aucune forme de procès. «Cela fait un mois que j’ai été renvoyé d’HEVECAM sans que je ne sache pourquoi. Un matin des militaires sont venus nous encercler et ont commencé à nous jeter dehors avec nos affaires. On ne nous a même pas laissés placer un mot», raconte Aboubakar, une victime.

Des cas comme celui-ci  sont légion. Aussi, face à cet abus d’autorité, une organisation non gouvernementale a décidé de prendre en main les diverses procédures judiciaires dans le cadre d’un  procès en bonne et due forme, souligne le journal. «Nous allons défendre ces laissés pour compte pour qu’ils rentrent dans leurs droits. Nous allons prendre leur défense afin que cessent ces pratiques esclavagistes», indique André Ngon, un activiste.

Du côté de l’entreprise, ces accusations sont rejetées en bloc. «Nous reconnaissons avoir mis certains de nos employés à la porte. Mais il y a une raison à chaque licenciement. C’est regrettable de porter de telles accusations contre une entreprise», souligne un cadre. Toutefois, cette situation, loin d’être la première, vient renforcer l’opinion de ceux qui pensent que les dirigeants de la société HEVECAM sont dénués de tout sentiment, prêts à tout pour protéger leurs intérêts au détriment des populations.

camernews-heveacam

camernews-heveacam