Aux Etats-Unis – Présidentielle: Donald Trump dans de sales draps pour propos obscènes et sexistes sur les femmes

Une véritable « bombe ». C’est ainsi que certains spécialistes de la politique américaine qualifient ce qui s’est passé cette fin de semaine.

Depuis Mercredi cette semaine, les médias, de meme que les populations, étaient tenus en haleine par la progression de l’ouragan Matthew le long de la cote Est des Etats-Unis. De nombreuses télévisons avaient réaménagé leurs programmes en conséquence. L’actualité politique, bien que riche, était alors quelque peu reléguée au second plan. Les villes cotières de la Floride comme Palm Beach, Melbourne, Cocoa Beach,  le Kennedy Space Center (la NASA), Daytona Beach, Jackssonville et meme Orlando (qui se trouve a une cinquantaine de miles de la cote), étaient sous la menace d’un monstre dévastateur de catégorie 4 qui venait de semer mort et désolation a Cuba, Haiti et les Bahamas.

A l’arrivée, le centre de l’Ouragan est reste coincé dans l’Océan Atlantique, a une trentaine de kilomètres des cotes de la Floride, minimisant ainsi l’impact de ce qui serait devenu l’une de plus grosses catastrophes de ces dernières années aux Etats-Unis.

Laissant derriere lui au moins 4 morts en Floride, de dégats matériels importants et plus d’un million de floridiens sans électricité, l’ouragan a poursuivi sa route vers le nord, le long des cotes de la Georgie, de la Caroline du Sud et de la Caroline du Nord avant de retourner s’évanouir dans l’océan dans quelques jours. Il y eut donc plus de peur que de mal. Et ce vendredi 7 octobre, l’on pouvait lire comme une sorte de Ouf de soulagement tant au sein des populations que des médias. Ces derniers commencaient à remettre en place, progressivement, leur programmation habituelle.

C’est donc dans ce climat d’apaisement et de relative accalmie que ce Vendredi 7 Octobre 2016 en fin d’apres-midi, le journal « The Washington Post », dans son édition en ligne, diffuse un enregistrement vidéo/audio dans lequel Donald Trump, le candidat républicain à la Maison-Blanche, tient des propos très obscènes et sexistes sur les femmes. C’est le choc total ! « Une Bombe », « Un Séisme », « Un ouragan ». Les américains manquaient de qualificatifs !

 

La vidéo en question, filmée en 2005 par la chaine de television NBC, faisait partie du celebre programme de télévision « Access Hollywood » avec l’animateur Billy BUSH (cousin direct du President George W. Bush).

L’enregistrement audio débute au moment ou Trump raconte à l’animateur (Billy Bush) comment il a tenté de seduireNancy O’DELL, une journaliste de NBC, mariée:  « Elle était à Palm Beach (Floride, NDLR) J’ai essayé de me la faire… Elle m’a dit qu’elle voulait acheter des meubles… Je lui ai dit que je vais te montrer ou on vent de bons meubles ». “J’ai essaye de me la faire comme un sauvage… J’ai essayé mais j’ai échoué, je l’admets (…) J’ai essayé de me la faire, elle était mariée”.

Puis les deux hommes aperçoivent Arianne Zucker, une actrice qui joue le role d’hotesse de la cérémonie, qui les attend à l’extérieur. “Il faut que je prenne des Tic-Tacs au cas où je dois l’embrasser”, dit Donald Trump. “Je suis automatiquement attiré par les belles… je les embrasse tout de suite, comme un aimant. Je les embrasse, je n’attends même pas”.  “Quand on est une star, elles nous laissent faire. On fait tout ce qu’on veut… les attraper par la chatte… On peut faire tout ce qu’on veut…

Un véritable séisme dans le paysage politique américain, à quelques heures seulement du deuxiéme débat télévise entre Donald Trump et Hillary Clinton, prévu ce dimanche 9 Octobre 2016 à 21h, heure de New York.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Elles fusaient de toutes parts. Dans son propre camp, tous les ténors du parti républicain sont montés au créneau pour dénoncer ces propos que  d’aucuns considèrent comme indéfendables. Le Président de l’Assemblée Nationale, le jeune Paul Ryan, républicain, a désinvité Donald Trump au meeting qu’ils étaient supposés tenir ensemble ce Samedi 8 Octobre 2016 dans l’Etat du Wisconssin.

De nombreux républicains comme Mark Kirk, Sénateur de l’Illinois ou encore Mike Lee, Sénateur de l’Utah, sont allés jusqu’a demander à Donald Trump de simplement se retirer de la Présidentielle, souvent au profit de Mike Pence, Gouverneur de l’Etat d’Indiana, actuellement vice-président du Candidat Trump, crédité d’une bonne prestation, aux yeux des républicains, lors du débat télévisé qui l’a opposé, en début de semaine, à Tim Kaine, son homologue Démocrate.

Chez les Democrates, c’est le cri au scandale. C’est, s’il en etait encore besoin, une preuve supplémentaire que « Donald Trump is unfit to be President of the United States of America » lancent-ils, cà et là !

 

Conscient de l’ampleur des dégats, après une première réaction sous la forme d’un bref communiqué publié par sa camapagne, communiqué que de nombreux américains y compris dans son propre camp ont trouvé arrogant et insuffisant, Donald Trump s’est empressé de publier dans la nuit, une vidéo dans laquelle il demande des excuses. Grande première aux Etats-Unis pour le personnage Trump: « Je n’ai jamais dit que j’étais une personne parfaite”, a tenté de se justifier Donald Trump dans une vidéo diffusée sur Twitter au milieu de la nuit de vendredi à samedi. “Ceux qui me connaissent savent que ces paroles ne reflètent pas qui je suis. Je l’ai dit: j’avais tort et je m’excuse”.

Nul doute que ce sujet sera évoqué lors du débat télevisé de ce dimanche 9 Octobre 2016.